• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Encore des milliers de “gilets jaunes” dans les rues de Toulouse, devenue l'un des bastions du mouvements

Des milliers de "gilets jaunes" manifestent ce samedi dans les rues de Toulouse pour l'acte XIII du mouvement. / © Marie Martin / France 3 Occitanie
Des milliers de "gilets jaunes" manifestent ce samedi dans les rues de Toulouse pour l'acte XIII du mouvement. / © Marie Martin / France 3 Occitanie

A Toulouse, la mobilisation des "gilets jaunes" ne semble pas faiblir. Pour ce 13ème week-end d'affilée de mobilisation, ils sont des milliers à battre le pavé dans les rues du centre ville. 

Par LB avec AFP



"La rue elle est à qui ? Elle est à nous !" Des milliers de "gilets jaunes" manifestent ce samedi dans les rues du centre ville de Toulouse, devenu un des bastions du mouvement, au fil des samedis. Il faut dire que dans la ville rose, la mobilisation ne semble pas faiblir même s'il n'existe pas de décompte formel du nombre des manifestants.

Ils se sont rassemblés en début d'après-midi au métro Jean Jaurès, sous un soleil printanier, avant de prendre le chemin des boulevards. En tête du cortège, des dizaines de personnes portant un masque jaune et criant "Macron salaud, le peuple aura ta peau".  "Révolution ou Lexomil?", pouvait-on lire sur une pancarte. "Toulouse, soulève toi", était-il écrit sur une autre.
© Marie Martin / France 3 Occitanie
© Marie Martin / France 3 Occitanie

Un dispositif de sécurité renforcé

Le dispositif de sécurité a été renforcé avec des unités de forces mobiles ainsi que deux véhicules blindés à roues de la gendarmerie et un engin lanceur d'eau, selon la préfecture. Le 19 janvier, au plus fort de la mobilisation à Toulouse, cette dernière avait décompté 10.000 manifestants, soit un record national. Depuis cette date, elle ne donne plus de chiffres, qui sont centralisés au niveau du ministère de l'Intérieur.
Depuis plusieurs semaines, des échauffourées entre individus et forces de l'ordre éclatent chaque samedi en fin de manifestation, avec de nombreuses dégradations dans le centre ville, notamment des agences bancaires et immobilières.
Un plan de soutien d'un million d'euros aux commerçants et artisans, durement affectés par les manifestations et débordements, a été adopté vendredi lors d'une session extraordinaire du Conseil municipal.
 

Moins de débordements que les précédents samedis

Après plusieurs heures dans le calme, si l'on excepte l'usage de lacrymogènes par les forces de l'ordre dès 15h00 devant le musée des Augustins, la situation s'est tendue vers 17h00, place du Capitole où les forces de l'ordre ont fait usage des canons à eau, de gaz lacrymogènes et probablement de lanceurs de balles de défense (LBD), selon des journalistes de France 3 présents sur place. 
Dans un bilan édité dimanche matin, la Préfecture fait état de "quelques incidents à différents endroits à Toulouse avec des tags sur quelques devantures de magasins et des jets de projectiles en direction des forces de l’ordre". Elle indique dénombrer 1 blessé en urgence relative et 4 blessés parmi les forces de l'ordre. Elle indique également que 17 personnes ont été interpellées dans le centre ville, dont 14 sont toujours en garde à vue ce dimanche matin. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

"Si une cathédrale brûle, elle est appelée à être rebâtie"

Les + Lus