• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Festival de Luchon : incertitude sur l'avenir après la démission de la présidente

© LC / France 3
© LC / France 3

La présidente de l'association qui gère le festival de Luchon a jeté l'éponge. Claude Coret a démissionné. Elle s'occupait de l'organisation depuis près de 15 ans. Son départ fait peser de sérieuses menaces sur l'avenir du festival des créations télévisuelles.

Par Juliette Meurin

Y aura-t-il un festival à Luchon en 2019 ?
Difficile de répondre à cette question. C'est un peu comme se demander s'il y aura de la neige à Noël dans les Pyrénées.

Habituellement, la campagne de communication débute en septembre pour un coup d'envoi du festival en février. Mais cette année, rien n'est prêt. L'organisation est au point mort en attendant de trouver une solution à la démission de la présidente de l'association.

 

La présidente de l'association jette l'éponge


Claude Coret vient d'annoncer son départ. Des raisons de santé et des querelles de personnes. En mai dernier, une assemblée générale s'est tenue. La gestion de la présidente de l'Association Festival TV Comminges Pyrénées (AFTVCP) avait été contestée par plusieurs membres du conseil d'administration.
 

20 ans de travail et une concurrence difficile


Chaque année, avec le festival de Luchon, c'est l'occasion de faire connaître au public une sélection de films de fiction ou de documentaires. Plus récemment, les séries et les web séries ont également été mises à l'honneur. C'est aussi le moyen de mettre dans la lumière la petite ville des Pyrénées. Un travail considérable est réalisé par les bénévoles depuis plus de 20 ans.

Mais la concurrence devient de plus en plus rude avec les autres festivals. Cette année, Séries Mania s'est installé à Lille avec le soutien du ministère de la culture, de la région des Hauts de France et du CNC. Au total, un budget de près de 5 millions d'euros alors que Luchon doit se contenter d'une somme qui avoisine les 600 000 euros.


Si le festival 2019 était annulé cela pourrait avoir des conséquences économiques importantes pour Luchon. Voir le reportage de Luc Truffert et Jack Levé.

Une réunion est prévue ce vendredi 7 septembre en fin de journée à Luchon pour tenter de trouver une solution et sauver l'édition 2019 du festival. Tous les protagonistes (Ville, Département, Région, membres du conseil d'administration) seront présents autour de Serge Moati le président du Festival.

 

Sur le même sujet

Gard : 9 centres postaux en grève illimitée dans les Cévennes

Les + Lus