Un film sur l'affaire Viguier en tournage à Toulouse

Les équipes de tournage ont investi les rues de Toulouse pour un film qui revient sur le deuxième procès de l'affaire Viguier. / © France 3 Occitanie
Les équipes de tournage ont investi les rues de Toulouse pour un film qui revient sur le deuxième procès de l'affaire Viguier. / © France 3 Occitanie

Après le film "La disparition" tourné en 2012, l'affaire Viguier inspire de nouveau le cinéma. Un nouveau long-métrage sur cette affaire est actuellement en tournage à Toulouse. 

Par Laurence Boffet

C'est l'une des grandes affaires criminelles toulousaines : la disparition de Suzanne Viguier au début des années 2000. Elle n'a jamais été élucidée. Son mari, Jacques Viguier, a été jugé à deux reprises pour le meurtre de son épouse. Il a été acquitté deux fois. 17 ans plus tard, l'affaire inspire le cinéma. Un long-métrage est actuellement en tournage dans les rues de Toulouse. Il réunit Marina Foïs, Laurent Cantet et Olivier Gourmet.


Un film inspiré du second procès Viguier

Le réalisateur, Antoine Raimbault, est passionné de justice. Il a assisté aux deux procès de Jacques Viguier devant la Cour d'assises de Toulouse en 2009 et devant la cour d'appel d'Albi en 2010. C'est de ce second procès qu'il a choisi de s'inspirer pour son long-métrage. "L'enjeu, c'est de faire un film de procès contemporain" explique-t-il "et de raconter la justice aujourd'hui en France à travers cette affaire très complexe et très singulière". C'est vrai que l'affaire Viguier réunit tous les ingrédients d'une bonne intrigue : une femme qui disparaît, des traces de sang, un corps jamais retrouvé, un amant, une procédure de divorce, un mari professeur de droit reconnu...

Une affaire mystérieuse

Suzy Viguier disparaît le 27 Février 2000 à Toulouse. Son mari Jacques, professeur de droit, signale sa disparition le 1er mars, sur l'insistance de l'amant de sa femme, Olivier Durandet, inquiet de sa disparition. On ne retrouvera jamais Suzy mais des traces de sang seront elles retrouvées au domicile des Viguier. Le 11 mai 2000, Jacques Viguier est mis en examen pour assassinat. Il sera jugé et acquitté une première fois devant la cour d'assises de la Haute-Garonne en 2009. Jugé en appel à Albi, il est de nouveau acquitté en 2010. 
L'affaire Viguier a déjà inspiré un film en 2012. "La disparition" de Jean-Xavier de Lestrade.

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus