L'hippopotame de cirque Jumbo, de passage à Toulouse, fait (encore) polémique

Le cirque Muller est de retour en région toulousaine et avec lui, les défenseurs du bien-être animal qui dénoncent l'exploitation des animaux et demandent la libération de Jumbo, l'hippopotame du cirque. 

L'hippopotame Jumbo fait partie du cirque Muller depuis trente ans.
L'hippopotame Jumbo fait partie du cirque Muller depuis trente ans. © France 3 Occitanie
Le directeur du cirque Muller parle d'acharnement. Au mois de février 2019 déjà, alors qu'il était installé à Labège, le cirque avait fait l'objet d'une manifestation de protestation contre sa présence.

Cette fois, le chapiteau a été dressé à L'Union, près de Toulouse, mais la mobilisation est la même. Samedi 16 mars 2019, le collectif contre l'exploitatio,n et l'expérimentation animale (CEEA) a manifesté devant le cirque. Il dénonce l'exploitation des animaux et demande la libération de Jumbo, l'hippopotame du cirque depuis trente ans. 

Mais pour Franck Muller, ces militants se trompent de cible. Lui qui est président du syndicat du cirque ne pourrait se permettre de donner un mauvais exemple à ses adhérents et ses animaux sont bien traités. Il précise que sa structure est agréée par le ministère de l'écologie et que des sommes importantes ont été allouées au confort des animaux ces dernières années.

Le CEEA, quant à lui, appelle de ses voeux une loi pour ces cirques strictement sans animaux en France. 

Voir le reportage d'Emmanuel Wat et Eric Foissac, de France 3 Occitanie : 
 
L'hippopotame de cirque Jumbo, de passage à Toulouse, fait (encore) polémique
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société animaux sorties et loisirs