Internet des objets : Sigfox placé en redressement judiciaire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Julien Leroy

Basé à Labège (Haute-Garonne), Sigfox a été placé ce mercredi 26 janvier en redressement judiciaire. Il s'agit d'un poids-lourd de l'IoT en Occitanie et en France. 250 salariés sont désormais dans l'attente d'un repreneur.

C'est un coup de tonnerre dans l'écosystème du numérique français. Le tribunal de commerce de Toulouse a ouvert ce mercredi 26 janvier 2022, une procédure de redressement judiciaire pour Sigfox France, assortie d’une période d’observation de 6 mois.  

La période d’observation doit permettre d’identifier, grâce à la mise en œuvre d’un plan de cession, de nouveaux acquéreurs ayant la capacité d’œuvrer pour le développement à long-terme de Sigfox et de proposer un maintien des emplois.

La direction de Sigfox

Né en 2010 à Labège aux portes de Toulouse, Sigfox est l'un des premiers fournisseurs mondiaux de service de communication entre objets connectés (IoT). Grâce à son réseau « 0G » à bas coût et basse consommation, l’entreprise couvre aujourd’hui 75 pays, 20 millions d’objets IoT et 1,4 milliard de personnes.

250 salariés travaillent au sein du groupe basé en France mais aussi à Madrid, Boston, Dallas, Dubaï, Singapour, Sao Paulo et Tokyo.

Sigfox dans la tourmente depuis plusieurs mois

Depuis 18 mois, Sigfox est confronté à la crise sanitaire et au décollage tardif du marché des objets connectés. D'ailleurs, Sigfox avait été contraint de lancer un Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) en septembre 2020. 47 emplois avaient été supprimés, soit 12 % des effectifs. 

La décision de placer Sigfox sous la protection de la Justice s’est imposée, malgré le soutien efficace des actionnaires, en raison d’un cycle d’adoption moins rapide que prévu de sa technologie. En outre, le secteur de l’IoT a été marqué par la crise de la Covid-19 qui a ralenti l’activité sur les deux dernières années, et un marché des composants électroniques en pénurie depuis plusieurs mois. Ces facteurs ont lourdement pesé sur la situation financière de l’entreprise et en particulier sur son niveau d’endettement, qui rend aujourd’hui difficile l’accélération du développement de Sigfox (..) 

La direction de Sigfox

Parallèlement, Sigfox a connu d'autres turbulences en février 2021 avec le départ de son co-fondateur historique, Ludovic Le Moan

Remplacé par Jérémy Prince, le nouveau PDG se voulait optimiste sur l'avenir. "Sigfox se porte plutôt bien. On a traversé, comme tout le monde, la Covid (..) avec une activité économique réduite, un télétravail où on ne se voyait pas", avait-il déclaré lors d'une interview en octobre 2021. 

Ces derniers mois, Sigfox avait également enregistré plusieurs contrats avec notamment Google.

Malgré un secteur prometteur, Sigfox n'a pas encore trouvé la recette magique pour se pérenniser. Fin 2020, sa dette dépassait la barre des 153 millions d'euros.

Reste à savoir si la pépite de Labège va pouvoir rebondir. 

Du côté de l'IoT Valley, on reste confiant. "Le réseau Sigfox reste le plus performant en termes de prix et de consommation d’énergie. (..) Nous sommes certains que Sigfox restera un partenaire clé de l’association".