"Je vais payer 352 euros par mois pour ce 17m2" : une nouvelle résidence universitaire, moins chère, plus grande, toujours aussi rare

Le Crous, Centre régional des œuvres universitaires et scolaires ouvre pour cette rentrée 2023 une nouvelle résidence étudiante avec 331 logements. La solution sûrement la moins onéreuse pour se loger à Toulouse (Haute-Garonne), classée à la 21e place des villes universitaires les plus chères de France.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

C'est la rentrée, certains étudiants commencent une nouvelle vie dans une nouvelle ville. Mais entre le manque de logement et les tarifs qui augmentent, se loger devient particulièrement délicat dans une ville que l'on ne connaît pas forcément.

Chloé Courjault appartient aux chanceux. Elle a trouvé son bonheur dans la toute nouvelle cité universitaire toulousaine du Crous, la résidence Déodat de Séverac. Elle a pu emménager le lundi 28 août 2023.

"C’était quand même assez compliqué, les logements sont chers à Toulouse. Au début, j’étais partie sur une colocation mais cela revenait bien plus cher qu’une chambre comme celle-ci", explique Chloé Courjault.

Chloé Courjault vient de Saint-Lary, cette année, elle emménage à Toulouse pour étudier une licence d’information et communication à l’université de Jean Jaurès.

Nous avons bien regardé chaque résidence du Crous, leurs emplacements, si elles étaient proches de l’université, leurs prix et en fonction des aides que l’on pouvait avoir.

Chloé Courjault, étudiante

Selon une étude de l'Unef, l'union nationale des étudiants de France, Toulouse est classée à la 21ème place des villes universitaires les plus chères de France. L'étude du syndicat étudiant recense le coût de la vie pour les étudiants dans les 47 plus grandes villes universitaires de France métropolitaine.

À titre de comparaison, à Paris, le coût moyen mensuel pour un étudiant serait de 1.557 euros, à Lyon 1.256 euros, à Bordeaux 1.245 euros, à Montpellier 1.165 euros et à Toulouse 1.149 euros.

Logement neuf

Le Crous, Centre régional des œuvres universitaires et scolaires ouvre pour cette rentrée 2023 cette nouvelle résidence étudiante de 331 logements. Le Crous dispose de plus de 40 résidences en Occitanie.

Chloé, la jeune étudiante ne "s’attendait pas à ça", "j’ai toujours entendu des mauvais retours sur les chambres du Crous et là franchement, c’est tout neuf", sourit Chloé Courjault.

Il y a de l’espace et pour une seule personne, c’est largement suffisant. C’est la bonne surprise du jour.

Chloé Courjault, étudiante

352 euros par mois

Dans cette nouvelle résidence, le Crous propose des appartements de 17 m² et de 27 m² pour les personnes à mobilité réduite. Avec ou sans balcons, il faut compter entre 345 à 500 euros par mois pour se loger dans cette résidence située proche de l’arrêt du tramway Croix de pierre.

Jessica De Boysere est étudiante en BTS Commerce International au lycée Ozenne. Elle déménage aujourd'hui dans son tout nouvel appartement. "Je suis contente d’emménager dans un logement neuf et moderne, c'est plus joli et plus agréable".

Étant boursière, j’ai eu des aides, donc ça va à peu près. Je vais payer 352 euros par mois pour ce 17m2 et il me reste à prendre l’abonnement à l'année au transport en commun de 117 euros.

Jessica De Boysere, étudiante

La jeune étudiante qui vient de Perpignan ne se plaint pas mais trouve que ce sont "tous les à-côtés qui lui coûtent cher, la nourriture par exemple ou les sorties", certaines choses sur lesquelles il faudra faire des concessions.

Dans l'agglomération toulousaine, l’évolution globale du coût de la vie est de plus 5.05%. À Montpellier, l'évolution est de 3.65%, à Bordeaux 4.90%, à Lyon 3.82% et à Paris, l'évolution du coût de la vie est de 4.66%.

À Toulouse, les loyers mensuels ont très peu augmenté, + 0.6%. C'est surtout les transports en commun qui ont subi une augmentation, de 2% en moyenne sur les abonnements.