Nicole Belloubet, ancienne rectrice de Toulouse et ministre de la Justice, nommée ministre de l'Éducation nationale dans le gouvernement Attal

L'ancienne ministre de la Justice Nicole Belloubet et ancienne rectrice de Toulouse en Haute-Garonne rentre dans le gouvernement Attal ce jeudi 8 février 2024. Elle remplace Amélie Oudéa-Castéra au ministère de l'Éducation nationale.

La Toulousaine Nicole Belloubet et ancienne ministre de la Justice remplace Amélie Oudéa-Castéra au ministère de l'Education, jeudi 8 février 2024. La rumeur bruissait ces dernières heures.

L'ex Garde des Sceaux dans les gouvernements d'Edouard Philippe (2017-2020) fait donc son retour en politique profitant de la situation compliquée de Mme Oudéa-Castéra, engluée dans une série de polémiques depuis sa nomination rue de Grenelle il y a un mois.

Ancienne rectrice de Toulouse

Mme Belloubet, âgée de 68 ans, fut notamment rectrice de l'académie de Toulouse en Haute-Garonne, entre 2000 et 2005, avant de démissionner en dénonçant les suppressions de postes d'alors. 
Cette professeure des universités, docteure en droit public est issue des rangs socialistes. En 2007, elle s'était présentée à la candidature pour conduire la liste PS aux municipales de Toulouse l'année suivante. C'est finalement Pierre Cohen qui avait été investi par le PS et l'ex-rectrice l'avait rejoint, devenant même sa première adjointe chargée de la Culture. Elle avait mis en place au Capitole les assises de la culture.


Elle avait ensuite quitté la mairie en 2010 pour devenir vice-présidente de la Région appelée par Martin Malvy. Elle pouvait alors être parmi les candidats à la succession de Martin Malvy. Mais en 2013, elle a été nommée au Conseil constitutionnel par le président du Sénat de l'époque, l'Ariégeois Jean-Pierre Bel.

Le , elle est nommée ministre de la Justice dans le gouverrnement Edouard Philippe, en remplacement de François Bayrou. Depuis le mois de mars 2023, Nicole Belloubet est présidente du Club des juristes, cercle de réflexion juridique visant à l'amélioration du droit français en remplacement de Bernard Cazeneuve. Sa nomination pourrait intervenir ce jeudi 8 février 2024.