Le jihadiste de Toulouse, Jonathan Geffroy condamné à 18 ans de prison

Lundi 23 janvier 2023, la cour d'assises spéciale de Paris a condamné, Jonathan Geffroy, ex-combattant de l'organisation Etat islamique (EI), à 18 ans de réclusion criminelle pour association de malfaiteurs terroriste (AMT). Ses révélations et son repentir n'ont pas convaincu la justice.

Les informations révélées à la DGSE et ses regrets n'auront donc pas réussi à faire changer le regard de la cour d'assises spéciale de Paris. Jonathan Geffroy, jihadiste de l'organisation Etat islamique (EI) originaire de Toulouse (Haute-Garonne), présent en zone irako-syrienne de février 2015 à février 2017, a été condamné lundi à 18 ans pour association de malfaiteurs terroriste (AMT).

La cour retient dans ses motivations qu’il a "intégré des groupes de combat en zone irako-syrienne et que, malgré sa coopération avec les services de renseignement français, il n’a fourni aucune information déterminante."

Cette condamnation suit les réquisitions du Parquet national antiterroriste (Pnat), exposées vendredi 20 janvier, qui avait mis en doute la sincérité du repentir du Toulousain converti de 40 ans qui avait rejoint la Syrie en février 2015 avec sa femme et leur fils, alors âgé de deux mois.

Une peine plus clémente pour son épouse marocaine

La cour s'est montrée en revanche plus clémente pour l'épouse marocaine de Jonathan Geffroy, jugée à ses côtés également pour AMT.  Latifa Chadli, 40 ans, a été condamnée à cinq ans de prison dont trois assortis du sursis probatoire.

Le parquet avait requis sept ans de prison, assortis d'une période de sûreté des deux tiers à son encontre. Ayant déjà purgé deux ans de détention provisoire, Latifa Chadli, qui comparaissait libre, ne retournera pas en prison.

Présentes à l'audience, les deux soeurs de Latifa Chadli ont accueilli ce verdict avec des larmes de joie.

Jonathan Geffroy et Latifa Chadli encouraient tous les deux 30 ans de réclusion.

Mohamed Merah, Thomas Barnouin Quentin Lebrun, les frères Clain

La mère de Jonathan Geffroy, Denise P., jugée pour financement d'entreprise terroriste après avoir envoyé plus de 18.000 euros à son fils quand il se trouvait en zone irako-syrienne, a été condamnée à trois ans de prison avec sursis. Elle encourait 10 ans de prison.

Originaire de Toulouse, converti en 2008, Jonathan Geffroy fréquente la mosquée salafiste Basso Cambo au début des années 2010. Quentin Lebrun, les frères Clain, Chaid Tahiri, Thomas Barnouin, Mohamed Merah. Entre le Sud-ouest et l'Egypte, il croise alors le chemin de nombreux futurs jihadistes de l'EI.

En 2015, il part en Syrie en famille. "Je les ai rejoints, donc j’ai une responsabilité. On ne se retrouve pas dans l’Etat islamique sans aimer certains traits de l’Etat islamique", a-t-il affirmé lors de son procès.

Un an plus tard, il contacte les services français afin de quitter la Syrie et un Etat Islamique en pleine chute.

(Avec AFP)

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité