Cet article date de plus de 7 ans

LGV Bordeaux-Toulouse : l'enquête publique est lancée

C'est un moment clé pour le projet de Ligne à grande vitesse (LGV) entre Toulouse et Bordeaux. L'enquête publique démarre aujourd'hui pour les lignes ferroviaires à créer et pour l'aménagement du nord de Toulouse. Le public a jusqu'au 8 décembre pour donner son avis sur le projet.
L'enquête publique pour la création de la LGV entre Bordeaux et Toulouse démarre officiellement ce mardi. Les habitants concernés par le projet ferroviaire ont jusqu'au 8 décembre pour donner leur avis. Plusieurs consultations sont menées en simultané. Le public est appelé à rencontrer les commissaires enquêteurs pour donner son avis sur les aménagements ferroviaires du nord de Toulouse et sur la création de nouvelles lignes ferroviaires entre Bordeaux et Toulouse.

L'aménagement ferroviaire du nord de Toulouse

Ce projet d'aménagement concerne 19 Km de lignes ferroviaires déjà existantes au nord de Toulouse. Il prévoit :Plusieurs permanences des commissaires enquêteurs sont programmées dans les maries de Fenouillet, Toulouse, Lespinasse, Saint-Jory, Castelnau-d'Estrétefonds et en Préfecture de Haute-Garonne.
Pascale Lagorce et Xavier marchand ont assisté à la toute première à Lespinasse :
durée de la vidéo: 02 min 01
Début enquête publique LGV

L'enquête publique sur les nouvelles lignes

Une autre enquête publique est menée dans le même temps sur le Grand Projet Ferroviaire du Sud Ouest (GPSO). Elle concerne la création des lignes nouvelles Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax et concerne deux départements de Midi-Pyrénées : le Tarn-et-Garonne et la haute-Garonne.
Les opérations du GPSO prévoient notamment :Les communes concernées par ces nouvelles lignes :
29 communes sont concernées par le projet de ligne nouvelle Bordeaux-Toulouse dans le Tarn-et-Garonne :
Les communes concernées en Haute-Garonne :
Des permanences de la commission d'enquête sont programmées dans les préfectures et sous-préfectures et dans les mairies des communes concernées. Par ailleurs, pendant toute la durée de l'enquête, le public pourra consulter le dossier d'enquête dans ces mêmes lieux et sur internet
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
lgv transports sncf archives