Maltraitance animale : la gendarmerie de Haute-Garonne sauve un cheval, des chiens, des chats et des lapins

Après un signalement de la Fondation Brigitte Bardot, les gendarmes ont ouvert une enquête pour maltraitance animale. Une propriétaire d'animaux a été placée en garde à vue.

La Fondation Brigitte Bardot fait un signalement à la gendarmerie de Balma (Haute-Garonne) le 15 juillet 2022. Elle alerte sur le cas d'un cheval qui "laisse apparaitre une forte perte de poids, constatée par le maire de la commune et confirmée par les services vétérinaires", indique la gendarmerie dans un communiqué. 

Les gendarmes engagent alors une enquête pour saisir l'animal maltraité auprès de sa propriétaire.

Cheval localisé et saisi

Le cheval est localisé le 4 octobre sur la commune de Gaure (Haute-Garonne) à l'est de Toulouse. Il est saisi sur autorisation du Parquet et placé dans une association, expliquent les gendarmes. 

L'enquête n'est pas terminée. Le 12 octobre, une descente est effectuée chez la propriétaire du cheval. Les gendarmes découvrent alors d'autres animaux maltraités : chiens, chats et lapins, "dans un état de santé déplorable", précise la gendarmerie. Ces animaux sont - eux-aussi - saisis et remis à des associations.

La propriétaire est placée en garde à vue. Elle fait l'objet d'une enquête judiciaire. 

La gendarmerie de Haute-Garonne précise que la malraitance animale est un délit. "La personne qui exerce des actes de cruauté envers un animal encourt 3 ans de prison et 45 000 euros d'amende."

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité