• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Une marche à Toulouse en hommage à Rémi Fraisse, deux ans après sa mort

Les manifestants ont parcouru les boulevards toulousains / © F. Valéry / France 3
Les manifestants ont parcouru les boulevards toulousains / © F. Valéry / France 3

Plusieurs centaines de personnes se sont regroupées ce mercredi soir et ont défilé dans le calme dans les rues de Toulouse pour rendre hommage au jeune homme mort il y a deux ans sur le site de Sivens. 

Par Fabrice Valery

Une marche a réuni entre 200 et 300 personnes ce mercredi 26 octobre à Toulouse, deux ans après la mort du jeune militant écologiste toulousain Rémi Fraisse, tué par une grenade offensive lancé par un gendarme mobile sur le site du barrage de Sivens dans le Tarn. 

La manifestation, au départ non-déclarée, avait finalement été autorisée par la préfecture de la Haute-Garonne, en échange de négociations sur sa destination. Partie du Monuments aux morts, elle a emprunté les boulevards pour rejoindre le quartier Arnaud-Bernard alors que les organisateurs avaient prévu au départ de se rendre place du Capitole. 

De nombreuses forces de l'ordre avaient été réparties tout au long du cortège pour canaliser les manifestants. Les pouvoirs publics redoutaient des incidents, comme cela avaient eu lieu fin 2014 et début 2015, après la mort de Rémi Fraisse, lors des nombreuses manifestations qui s'étaient déroulées à Toulouse. 

Tout s'est finalement déroulé dans le calme, les manifestants scandant les slogans "Rémi, on t'oublie pas" ou encore "tout le monde déteste la police". 
Deux ans après la mort du jeune homme, l'enquête piétine. La famille et les avocats de sa famille redoute que le gendarme mobile qui a lancé la grenade meurtrière ne finisse par obtenir un non-lieu. Début 2016, il avait été entendu par les juges d'instruction sous le statut de témoin assisté et n'a jamais été mis en examen. 

Sur le même sujet

Sète et les Morello : une histoire de famille

Les + Lus