Ours des Pyrénées : des associations pro-ours organisent une "télémanifestation" inédite

C'est une première et elle se déroule ce samedi. Un collectif d'associations pro-ours organise une manifestation à Toulouse, et propose à tous ceux qui ne peuvent pas se déplacer de se joindre à eux par internet. Une mobilisation qui répond à des critères précis et qui sera constatée par huissier.

La télémanifestation a pour but de défendre la présence de l'ours dans les Pyrénées
La télémanifestation a pour but de défendre la présence de l'ours dans les Pyrénées © ONCFS
Les défenseurs de l'ours sont une nouvelle fois dans la rue à Toulouse ce samedi 4 juillet pour demander "simplement l'application de la loi". Après la mort d'un ours abattu par balles en Ariège, ils souhaitent que l'état respectent ses obligations légales. Outre une enquête, ils demandent le remplacement de l'animal, comme l'exige l'Europe. Mais pour la première fois, ils pourront également se manifester sur internet. Et c'est inédit.

La première télémanifestation organisée par des associations

C'est l'une des conséquences de la crise sanitaire : après le télétravail qui s'est généralisé, voici la télémanifestation.
Cette première est organisée samedi 4 juillet de 9h à 11h, par le collectif « Tous pour l’Ours ! », et  la plateforme Mesopinions.com, en même temps que la mobilisation physique, qui se déroule à partir de 11h devant la préfecture à Toulouse.  

Pour Alain Reynes, l'un des organisateurs, président de "Pays de l'ours ADET", c'est une façon de "prendre en compte le contexte sanitaire, mais aussi écologique et économique : toutes les personnes qui ne peuvent pas nous rejoindre à Toulouse pourront être à nos côtés par le biais de la manifestation en ligne".   
Le principe est simple : toute personne souhaitant s’associer au mouvement sans pouvoir se déplacer à Toulouse samedi pourra participer au rassemblement à distance sur le site www.touspourlours.fr

Des enjeux sanitaires, économiques et écologiques

Cette mobilisation par internet est tout à fait nouvelle et expérimantale pour la plateforme de pétitions en ligne, comme l'explique Mathilde, chargée de l'éditorial : " les enjeux sanitaires ont joués dans la création de cette manifestation, c'est une première pour nous et cela nous engage aussi sur de nouvelles réflexions pour mettre en place d'autres manifestations si on nous le demande".  

Le site pourrait, à la suite de cette première, proposer ce nouveau service de télémanifestation afin de le rendre utilisable par tous. Sans remplacer les rassemblements physiques, la télémanifestation pourrait devenir un outil complémentaire et nouveau pour la transition écologique des mouvements sociaux.

Des critères de participation vérifiés et controlés 

Première différence par rapport à une pétition en ligne classique : le temps. La télémanifestation dure 2 heures. Le compteur sera déclenché à 9h précise par la signature d'un organisateur sous contrôle d'huissier et stoppé à 11H également sous contrôle d'huissier. Ensuite le système de vérification du site permet de pourvoir vérifier les participations multiples, les votes de robots, ou de personnes malveillantes. 

Le bon déroulement de l’opération ainsi que la mobilisation générée seront constatés par Maître Nathalie Ortéga huissier de Justice (SCP Belin Laurent Ortéga) à Nîmes et le nombre total de participants au rassemblement sera annoncé à Toulouse à 11H30 devant la Préfecture de région, pendant que le Préfet recevra une délégation des organisateurs.
 

Un forte "télémobilisation" attendue

Cette manifestation atypique pourrait mobiliser beaucoup de monde. Alain Reynes "attend une centaine de personnes à Toulouse, et quelques milliers sur mesopinions.com". Le site qui a obtenu le label du CESE ( conseil Economique Social et Environemental) et les pro-ours peuvent faire valoir le résultats auprès des autorités s'ils le souhaitent. 

Pour Mathilde, "c'est un peu l'inconnu, en temps normal les pétitions du même auteur ont obtenu entre 50.000 et 70.000 signatures, mais c'était en plusieurs jours. En 2 heures, avec le mailing et les réseaux sociaux, je table sur quelques 10.000 personnes. Comme c'est inédit, on verra".

L’engouement et le soutien massif des français pour l’ours pourraient, selon les organisateurs, augurer d’une forte mobilisation.
 

Les anti-ours également mobilisés

C'est en Ariège que les opposants à la réintroduction de l'ours organisent ce samedi 4 juillet une journée pyrénéenne pour les libertés
L'association Ariège Ruralité appelle à un rassemblemeent à l’étang de Lers, dans la commune du Port, à partir de 10h00.
 
 
Ariège Ruralité organise un rassemblement pacifique pour "les amoureux de nos campagnes". Les organisateurs plaident pour des territoires où chacun puisse travailler, randonner, s’adonner à des sports et loisirs de pleine nature, chasser et pêcher. 
 
 




 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ours des pyrénées animaux nature manifestation économie social internet pyrénées montagne
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter