Première course solidaire pour remplacer les platanes du canal du midi

Plus de 1000 personnes ont participé ce dimanche à Toulouse à la première course solidaire pour le canal du midi. Une action mise en place par les Voies navigables de France pour sensibiliser à la sauvegarde du patrimoine et récolter des fonds pour remplacer les platanes malades. 

L'événement était parrainé par le handballeur et capitaine de l'équipe de France Jérôme Fernandez. Blessé au genou, il n'a pas pris le départ. Mais il l'a donné, sous les platanes des allées Jules Guesdes. Avec une heure de retard, tant les organisateurs ont été un peu débordés par le succès de leur cause.



Plus de mille participants se sont en effet élancés dans cette première course organisée par VNF (Voies navigables de France), l'organisme gestionnaire pour l'Etat du canal du midi, dans le but de sensibiliser la population à la sauvegarde du patrimoine du canal du midi classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

Chaque participant avait auparavant versé sa participation, de 8 à 12 euros, destinée au financement du programme de replantation du canal du midi. Les platanes qui le bordent sont en effet malades et font l'objet de campagnes d'abattages, comme récemment à Castanet-Tolosan, afin d'essayer de limiter la propagation de la maladie du chancre coloré. Ce champignon est capable de tuer des arbres centenaires en 2 à 5 ans. 10 000 platanes sur les 42 000 que compte le Canal du Midi ont déjà été abattus. Mais la totalité des platanes est menacée. D'où l'organisation de cette course, partie intégrante d'une vaste campagne, à la fois pour sensibiliser la population mais aussi pour récolter des fonds pour reboiser les bordures du canal avec d'autres arbres.

En vidéo, le reportage de Sandrine Mörch et d'Emmanuel Fillon :

 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité