Primaire à droite : Jean-Luc Moudenc se “préoccupe du fond, pas des personnes”

Jean-Luc Moudenc, maire LR de Toulouse et président de Toulouse Métropole / © MaxPPP
Jean-Luc Moudenc, maire LR de Toulouse et président de Toulouse Métropole / © MaxPPP

Dans une tribune publiée sur le site internet de France 3 Midi-Pyrénées, le maire LR de Toulouse annonce qu'il ne soutiendra aucun candidat dans la primaire de la droite et du centre. Et il argumente. Jean-Luc Moudenc est l'invité du 19/20 de France 3 Midi-Pyrénées ce lundi 7 novembre. 

Par Fabrice Valery

Jean-Luc Moudenc, maire LR de Toulouse et président de Toulouse Métropole, n'avait pas encore pris position dans la bataille de la primaire de la droite et du centre pour l'élection présidentielle. Il a choisi de publier une tribune sur le site internet de France 3 Midi-Pyrénées dans laquelle il annonce qu'il ne soutiendra aucun candidat 

Dans ce texte que vous pouvez lire ci-dessous, le maire de la 4ème ville de France, ancien président de l'UMP de Haute-Garonne, dit qu'il apportera son "soutien au candidat désigné par le suffrage". En 2012, lors de la bataille entre François Fillon et Jean-François Copé pour la présidence de l'UMP, Jean-Luc Moudenc avait également choisi de ne pas choisir un poulain. Il garde cette position qui lui "permettra d’être un facteur d’unité et de rassemblement une fois achevée cette séquence".

Voici son texte :

"La Primaire ouverte de la Droite et du Centre entre dans sa phase ultime.
Elle constitue un grand moment démocratique pour définir l’ambition de notre pays et répondre aux attentes des Français.
Elle prépare l’alternance responsable et républicaine dont la France a tant besoin.
J’espère donc qu’ici, dans notre agglomération toulousaine, nos concitoyens de toutes sensibilités participeront nombreux au scrutin des 20 et 27 novembre.

Pour ma part, je voterai, selon mes convictions de toujours, sur une ligne de pragmatisme et de rassemblement, à l’image de l’action que je m’efforce de conduire pour notre ville et notre métropole.
Puis, loyal envers ma famille de pensée, j’apporterai, dès le résultat proclamé, mon soutien au candidat désigné par le suffrage.

D’ici là, je ne m’engagerai pas publiquement dans la Primaire en faveur de tel ou tel candidat(e). Cela me permettra d’être un facteur d’unité et de rassemblement une fois achevée cette séquence.

Ainsi, les Toulousains et les habitants de la Métropole sont assurés de ma totale mobilisation à leur service exclusivement.
C’est là mon unique horizon, pour améliorer leur vie quotidienne et faire avancer les projets d’avenir qui feront grandir notre agglomération et la 4ème ville de France.

Pendant toute la période électorale présidentielle, je resterai concentré sur mon travail local et mes fonctions à France Urbaine.
Mais, parce que l’intérêt de nos grandes villes et agglomérations est en jeu, je reste attentif, plus que jamais, comme élu local et comme Président de France Urbaine, aux propositions que feront les candidats à l’élection présidentielle concernant le monde urbain et les collectivités locales.

Régulièrement, je prendrai position sur certains sujets et propositions en m’appuyant sur notre expérience toulousaine.
Je le ferai en toute liberté, sans esprit partisan, en privilégiant le fond des problématiques et en continuant à me tenir loin des querelles de personnes ou des polémiques qui, trop souvent, appauvrissent le débat, ternissent l’image de l’engagement politique et font le lit des extrémismes.

Je compte sur les candidats, et notamment les favoris, pour porter davantage encore leurs discours sur une offre d’avenir dans ces dernières semaines qui nous séparent du vote. J’ai l’honneur d’être élu d’une agglomération, Toulouse, qui a choisi de se tourner résolument vers un avenir ambitieux, avec des grands projets en cours de réalisation comme la 3ème ligne de métro ou le campus Toulouse Aérospace.

C’est cette France qui intéresse les Français. La France qui réussit et qui entreprend, la France qui n’a pas froid aux yeux pour aller vers de nouveaux horizons. C’est de cette France dont je veux entendre parler et qui je l’espère sera le déterminant du choix entre les candidats".


Jean-Luc Moudenc
Maire de Toulouse
Président de Toulouse Métropole
Président de France Urbaine

Sur le même sujet

Les + Lus