Retour sur Terre réussi pour Thomas Pesquet : l'astronaute s'est posé après six mois dans l'espace

Thomas Pesquet est rentré sur Terre dans la nuit de lundi à mardi, après un séjour de six mois en orbite dans la Station spatiale internationale qui s'est conclu par un amerrissage réussi au large des côtes de Floride.

L'astronaute français Thomas Pesquet est rentré sur Terre dans la nuit de lundi à mardi 9 novembre. La capsule Dragon de SpaceX, qui transportait également trois autres astronautes, a été freinée dans sa vertigineuse descente par l'atmosphère terrestre, puis par d'immenses parachutes. Elle a amerri dans le Golfe du Mexique à 03H33 GMT ce mardi, soit à l'aube en France.

Pouce en l'air pour Pesquet

Roussie par les températures extrêmes expérimentées durant sa chute, la capsule a été hissée à l'aide d'une grue sur un navire qui avait été posté en mer à proximité. 

L'écoutille de Dragon a été ouverte, et les premières images de Thomas Pesquet l'ont montré, encore assis à bord dans sa combinaison spatiale, brandir un pouce en l'air. Les astronautes en ont ensuite été extraits un par un, Thomas Pesquet en dernier. Comme les autres, il a d'abord été placé sur un brancard par mesure de précaution.

Suivi en direct depuis la Cité de l'espace de Toulouse

Une descente retransmise cette nuit en direct depuis la Cité de l’espace de Toulouse. Florence Clément, spécialiste des radiations et experte des conséquences de la gravité sur le corps humain au CNES, a suivi toutes les étapes de la manœuvre de récupération des astronautes.

Même si notre boulot ce n'est pas directement d'accompagner Thomas Pesquet, on est très lié à son travail. Je suis ravie de vivre ça en direct !

Florence Clément, experte des conséquences de la gravité sur le corps humain au CNES

Pour revivre l'évènement spatial, la Cité de l'espace propose aujourd’hui à 11h30, au sein de l'exposition Suivi Mission Alpha, de revivre le retour de Thomas Pesquet grâce à une rediffusion de l’amerrissage commenté par des médiateurs scientifiques.

"Une fierté d'avoir représenté la France"

Le Français de 43 ans a passé 199 jours en apesanteur. "Une fierté d'avoir représenté la France une nouvelle fois dans l'espace !", a tweeté quelques heures avant son départ celui qui, par ses abondantes publications sur les réseaux sociaux, a offert à des millions de personnes un goût de la vie en orbite. "La prochaine fois, la Lune ?", a-t-il lancé avant des vacances bien méritées.

Mais avant, Thomas Pesquet doit subir de rapides tests médicaux aux Etats-Unis avant de s'envoler pour Cologne, en Allemagne, où se trouve le Centre européen des astronautes.
Durant trois semaines, il sera alors soumis à une batterie de tests scientifiques, destinés à observer l'effet d'un séjour long en orbite sur le corps humain. Cela ne l'empêchera pas de voir ses proches. Puis l'astronaute prendra enfin un peu de vacances.