Rugby : le Toulouse Olympique XIII candidat à la Super League 2021, avec de nombreux atouts dans son jeu

Sportifs, économiques et structurels : le Toulouse Olympique XIII dispose de nombreux atouts dans son jeu, en faveur de sa candidature pour intégrer la Super League anglaise de Rugby à XIII lors de la saison 2021. Le club toulousain a 8 concurrents anglais : la décision sera rendue le 16 décembre.
Le TO XIII a déjà remporté 6 titres de Champion de France et brillé dans 2 championnats d'Angleterre : le club ambitionne la montée en Super League la saison prochaine.
Le TO XIII a déjà remporté 6 titres de Champion de France et brillé dans 2 championnats d'Angleterre : le club ambitionne la montée en Super League la saison prochaine. © MaxPPP
La Super League anglaise de rugby à XIII est la compétition professionnelle la plus relevée de tout l'hémisphère nord : normal que le Toulouse Olympique XIII ambitionne d'y accéder la saison prochaine, pour prendre la place laissée libre par l'éviction du club canadien de Toronto.
L'équipe toulousaine serait le 2ème représentant français dans ce championnat après les Dragons Catalans de Perpignan, qui en sont pensionnaires depuis 15 ans sans jamais avoir connu de relégation.

Toulouse contre 8 clubs anglais

La Rugby Football League (RFL - fédération anglaise de rugby à XIII) a lancé un appel à candidatures pour sélectionner l'heureux élu parmi les 9 clubs aspirant à intégrer cette prestigieuse compétition : Bradford, Featherstone, Halifax, Leigh, Londres, Newcastle, Rochdale et York sont les 8 concurrents anglais des Toulousains.
Le calendrier fixé par la RFL pour mener à bien cette sélection tient en 3 datesIl restera alors à peine plus de 3 mois à l'heureux bénéficiaire pour préparer sa 1ère saison au sein de cette élite de dimension planétaire : son coup-d'envoi est fixé au début mars 2021 - même si la plupart des membres actuels de la Super League préféreraient repousser cette date à la fin du mois de mars.Le TO XIII dispose de très nombreux atouts dans son jeu, sportifs, économiques et structurels, qu'il a résumés dans un clip sous-titré en Anglais, pour remporter cet enjeu à 1 million de Livres Sterling : c'est le montant des droits télé versés chaque saison à chacun des 12 clubs de Super League.
 
Le premier atout du TO XIII c'est d'être Toulousain :De tous ces points forts découlent des arguments très solides pour appuyer sa candidature à intégrer la Super League dès la saison prochaine.

Les atouts sportifs

Au premier rang il y a bien-sûr la dimension sportive :
Ce logo figurera peut-être bientôt à l'affiche de la Siper League anglaise de rugby à XIII.
Ce logo figurera peut-être bientôt à l'affiche de la Siper League anglaise de rugby à XIII. © TO XIII

5 recrues de haut-niveau

Pour gagner son pari de succéder à Toronto dans cette ambition, le club a réalisé ces derniers mois un recrutement de niveau mondial : 

Les atouts structurels

Grâce à son partenariat avec le Stade Toulousain le TO XIII dispose aussi de solides structures professionnelles :

Ces atouts mis au service de la compétition permettront de développer le rugby à XIII en France et dans tout l'hémisphère nord, sur les plans sportif, économique et de couverture médiatique.

Bernard Sarrazain, président du TO XIII


Club historique de la ville rose, le Toulouse Olympique XIII c'est aussi :

L'appui précieux des Dragons Catalans

Outre la rivalité franco-anglaise historique dans le monde des rugbys, les "Bleus et Blancs" entretiennent une rivalité toute fraternelle avec les "Sang et or" que sont les Dragons Catalans de Perpignan.
D'ailleurs Bernard Guasch, le président des "Dracs", a apporté son soutien public et officiel à la candidature du TO XIII à la montée en Super League.
 

Les atouts économiques

Pour répondre aux exigences économiques et financières imposée par le cahier des charges élaboré par la RFL, les treizistes toulousains ont de solides arguments à faire valoir :Cet inventaire exhaustif dispose de tous les arguments pour inciter les 7 membres du jury de la Super league à valider la candidature toulousaine pour la saison 2021.

Au jury anglais de trancher

La principale interrogation c'est de savoir si les Anglais opteront pour une extension de la dimension internationale de la compétition sur le continent européen ; ou s'ils préféreront se satisfaire d'un premier pas en-dehors de la zone géographique traditionnelle du rugby à XIII en Angleterre en validant la candidature de villes comme York ou Londres.
Dans l'hypothèse d'une décision positive, des contacts ont déjà été noués - et des pré-contrats déjà signés - avec 4 joueurs supplémentaires pour approfondir l'effectif bleu et blanc ; dans le cas inverse, c'est sur le terrain, au cours de la prochaine saison de Championship, qu'il faudra gagner sportivement l'accession en Super League en 2022.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby à xiii rugby sport