Sabri Essid, le demi-frère de Mohamed Merah aurait été exécuté en Syrie

Sabri Essid, en mars 2015, en Syrie / © AFP
Sabri Essid, en mars 2015, en Syrie / © AFP

Sabri Essid, le jihadiste toulousain, demi-frère par alliance de Mohamed Merah, aurait été exécuté en Syrie. Sa mort avait été annoncé le 21 février par une revue proche du groupe Etat Islamique qui précisait qu'il avait sauté sur une mine mais selon le quotidien Libération il aurait été exécuté.

Par Juliette Meurin

Le quotidien Libération révèle ce jeudi que le jihadiste toulousain Sabri Essid serait mort non pas en sautant sur une mine mais il aurait été exécuté.

L'annonce de la mort de ce toulousain, par ailleurs demi-fère de Mohamed Merah avait été faite par une source proche du groupe Etat Islamique et relayée par le chercheur sur les questions islamistes Romain Caillet. 
Le 21 février, il était ainsi annoncé que Sabri Essid avait trouvé la mort en sautant sur une mine. 

Plusieurs sources du renseignement ont confirmé à Libération et à RTL la mort du jihadiste toulousain mais ce dernier aurait en réalité été exécuté et sa mort serait bien antérieure au 21 février.
De même source on apprend que le frère cadet de Sabri Essid Walid Essid est considéré comme mort.


Des liens familiaux avec Mohamed Merah


Sabri Essid est lié avec Mohamed Merah par son père qui avait épousé en seconde noces la mère de celui qui a été baptisé "le tueur au scooter".
En mars 2012, il avait participé à l'enterrement de son demi-frère par alliance au cimetière de Cornebarrieu en Haute-Garonne.
Il aurait rejoint la Syrie et les rangs du groupe Etat Islamique en 2014. Sur une vidéo, il apparait au côté d'un enfant qui exécute un otage israélien.

Selon les informations de Libération, les frères Clain, deux autres jihadistes toulousains issus de "la filière d'Artigat en Ariège" seraient toujours en vie.

Sur le même sujet

Les + Lus