Tarn-et-Garonne : Auvillar, bientôt élu plus beau village de France ?

Situé entre Agen et Montauban, Auvillar est un magnifique village perché sur un éperon rocheux dans le Tarn-et-Garonne. Dominant la Garonne, cette cité fortifiée a conservé un bâti remarquable et riche d'une histoire qui remonte à l'époque romaine. 

Auvillar domine la Garonne qui a fait sa fortune au XIXème siècle mais le village a des racines beaucoup plus anciennes.
Auvillar domine la Garonne qui a fait sa fortune au XIXème siècle mais le village a des racines beaucoup plus anciennes. © France 3 Occitanie

A l'ouest du Tarn-et-Garonne, entre Agen et Montauban, Auvillar est un village d'un millier d'âmes perché sur un éperon rocheux avec à ses pieds, la Garonne. La cité, située sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, a conservé à l'abri de ses fortifications un bâti remarquable, dont certains vestiges remontent à l'époque romaine. 

Nous vous proposons de voir en vidéo le reportage d'Odile Debacker, Virginie Beaulieu et Johan Touleron ici.

Et voici le lien Facebook qui vous permettra de voter :

Trois portes permettent l'entrée dans la ville fortifiée. Quelle que soit celle qu'on choisit de franchir, on peut admirer un ensemble architectural préservé avec quelques joyaux uniques comme une très belle halle aux grains circulaire trônant sur une place pavée bordée de maisons à arcades remontant au XVIIe siècle.

Un patrimoine riche et très bien conservé

La tour de l'horloge bâtie en pierres blanches et en briques mérite également le détour même si elle se laisse apercevoir de loin. L'église Saint-Pierre, ancien prieuré bénédictin des XIIe et XIVe siècles, constitue la pierre angulaire de ce patrimoine remarquable.

Une superbe halle aux grains circulaire trône sur une place pavée bordée de maisons à arcades.
Une superbe halle aux grains circulaire trône sur une place pavée bordée de maisons à arcades. © France 3 Occitanie

Sur les anciens quais, la chapelle Sainte-Catherine-du-Port qui date du XIVe siècle consacre les mariniers. Au XIXème siècle, l'économie était d'ailleurs florissante... 

Denrées agricoles, vin, grain, farine, faïence et même plume d'oie étaient convoyés sur les flots du fleuve. Aujourd'hui les touristes se pressent pour la beauté du site mais aussi pour une douceur de vivre qui n'a pas de prix.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
architecture culture paysages le village préféré des français économie médias télévision tourisme patrimoine