Technologie : Frimake, l'application conçue à Toulouse qui brise la solitude

Publié le
Écrit par Julien Leroy

Née à Toulouse (Haute-Garonne), l'application se veut être un vaccin contre l'isolement social. Son remède : organiser des activités pour se faire des amis. En l'espace de 2 ans, elle compte plus de 120 000 membres à travers la France.

7 millions de personnes se trouvent en situation d'isolement selon les chiffres d'avril 2021 de la Fondation de France. Ils étaient 4 millions en 2010. Un fléau qui touche les jeunes et les séniors. La crise sanitaire n'a évidemment pas arrangé la situation.

Sensible à cette cause, bien avant la pandémie, le Toulousain Alae Elhayyate a eu l'idée de créer "Frimake", contraction de "Friend's makers" (les "fabricants d'amis").

C'est fou de voir à quel point nous nous éloignons les uns des autres, à quel point il est devenu extrêmement compliqué de se faire de nouveaux amis ou juste d'échanger avec ses voisins. Nous nous complaisons dans nos vies trop virtuelles et pourtant, nous sommes tous d’accord pour affirmer que les "likes" ne remplaceront jamais une réelle interaction humaine. Il était vraiment temps que le numérique ne fasse plus partie du problème mais bel et bien de la solution"

Alae Elhayyate

Fondateur de Frimake

Concrètement, Frimake est une application gratuite qui permet de rencontrer des personnes en petit comité autour d'activités réelles ou en visio.

Chaque utilisateur "est libre de proposer l’activité de son choix, que ce soit une virée sportive, un barbecue ou encore de se retrouver autour d’une partie de cartes" explique son concepteur. "L’application offre également la possibilité à l’organisateur de choisir avec qui il veut partager son activité : soirée exclusivement entre femmes, balade entre parents, sélection d’une tranche d’âge,...". 

La plateforme s'adresse à tout le monde, de "16 à 79 ans". 

Evidemment, Frimake n'est pas la seule application de rencontres amicales. Mais son concept semble séduire. Lancée début 2020 avant le premier confinement, elle revendique aujourd'hui 120 000 utilisateurs dont 25 000 à Toulouse. 

"Plus de 1500 activités sont proposées chaque semaine" complète Alae Elhayyate. 

Une aide apportée aux étudiants en détresse sociale

Depuis février 2021, Frimake travaille avec plusieurs associations étudiantes telles que la FNEB (Fédération Nationale des Étudiants en Sciences exactes) ou encore l'AGEMP (Association Générale Étudiante de Midi-Pyrénées). L'objectif est de lutter contre l'exclusion sociale des jeunes. 

Alae Elhayyate est également en discussion avec des universités et le ministère de l'Education nationale afin d'aider les étudiants à nouer des liens sociaux perdus après 2 ans de pandémie. 

Pour l'avenir, le fondateur de Frimake et ses 10 collaborateurs finalisent la deuxième version de l'application prévue pour mars 2022. Un compte Premium est également en projet pour pérenniser financièrement cette initiative sociale et humaine.