Témoignage. Prix de l'énergie : le solaire pour faire du bien à la planète et à son porte-monnaie

Publié le
Écrit par Mélanie Philips .

A l'heure où les prix s'envolent, certains ont déjà fait le choix de se tourner vers les énergies renouvelables. C'est le cas de Laurent et sa compagne qui ont posé des panneaux photovoltaïques sur le toit de leur maison. Un geste qui fait du bien au porte-monnaie et à la planète.

Il y a quatre ans, Laurent et sa compagne achètent une maison à Quint-Fonsegrives, en banlieue de Toulouse, qui fonctionne au gaz et dont l'état de la chaudière laisse à désirer. Dans un premier temps, le couple installe un poêle à bois pour moins consommer de gaz et deux ans plus tard, une pompe à chaleur pour passer au tout électrique. 

L'étape suivante, ce sont les panneaux photovoltaïques. L'idée commence à germer dans l'esprit de Laurent. La nécessité de changer totalement la toiture de la maison accélère le processus : "quitte à refaire totalement le toit, autant en profiter pour installer les panneaux photovoltaïques. C'était le bon moment", explique le trentenaire. Car depuis quelques mois, en plus du prix de l'énergie qui augmente, celui des matériaux suit la même courbe. 

Malgré une exposition Est-Ouest de son domicile, il bénéficie d'une forte exposition solaire entre 10h et 15h. 

Des aides à l'installation

Laurent a investi dans 16 panneaux photovoltaïques pour sa maison de 100m2, pour un montant total de 12.000€. Pour cette installation, il bénéficie de la prime autoconsommation de 1680€ versée sur les cinq premières années de fonctionnement par EDF Obligation d'Achat. Elle permet de revendre à EDF l'énergie non consommée. 

Le choix de se tourner vers la revente du surplus énergétique n'est pas anodin. "Je savais que je ne consommerais pas toute mon énergie produite et je ne voulais pas que ça se perde. C'était essentiel pour moi", confie-t-il.

Bien qu'il n'ait pas le recul suffisant au vu de son installation récente, le jeune trentenaire estime qu'il recevra entre 500 et 600€ à la fin de l'année, en revendant son énergie non consommée. 

Toulouse Métropole propose, elle aussi, une aide équivalente à 25% du montant de l'installation, pouvant s'élever jusqu'à 15000 € par projet. Depuis le 8 octobre 2021, il n'est plus possible de cumuler ces deux aides. 

Consommation

Laurent a fait poser ses panneaux photovoltaïques en avril dernier et il constate déjà une belle différence. Entre le mois de mai et octobre, sa consommation énergétique a baissé de 60%. "Ça vaut le coup !"

Selon les estimations de l'entreprise qui a installé le matériel, les panneaux photovoltaïques seront rentables d'ici neuf ans. "Mais je constate que je suis encore mieux que la simulation. Sans compter qu'à partir de janvier, le prix de l'électricité va augmenter de 15%, je pense que ça va être rentabilisé avant neuf ans", se satisfait Laurent. 

Bon pour le porte-monnaie et la planète

L'aspect financier a motivé le Toulousain à passer le cap, mais pas seulement. "Depuis quelques temps, on essaie de faire des efforts d'un point de vue écologique. C'est important de passer aux énergies renouvelables. C'est peut-être pas la solution parfaite, mais je pense que c'est une bonne chose. Chacun doit faire plus d'efforts en essayant de moins consommer."

Grâce à une application délivrée avec les panneaux photovoltaïques, Laurent peut voir en temps réel sa consommation d'énergie. "Ça responsabilise davantage. Tu vois quand il faut lancer la machine à laver ou recharger la voiture pour ne pas être sur le réseau."

Selon lui, pour que l'incitation écologique soit la plus efficace possible, il faut qu'elle soit couplée à un bénéfice économique. Que ce soit des aides dans l'investissement, le rachat de l'énergie ou un avantage financier. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité