TEMOIGNAGE. " Un jour j'ai dit stop, je vais manger", Maud, mannequin venue de Toulouse, avait "trop de formes" pour les défilés de mode

À 18 ans, Maud Le Fort a quitté Toulouse pour Paris avec des rêves plein la tête. La jeune femme débutait dans le mannequinat, elle aspirait à défiler pour les plus grands coutiers. Mais Maud était "curvy", c’est-à-dire un mannequin avec des formes. On lui a demandé de perdre énormément de poids. Un jour, la Toulousaine a dit stop. La trentenaire pose aujourd'hui pour les photographes.

Maud Le Fort ne défilera pas à la Fashion week de Paris. Elle préfère les séances photo aux podiums, où elle subit moins de pression en raison de ses formes. Perte de poids malsaine, interdiction de "prendre du muscle", dépression, troubles alimentaires: "un jour j'ai dit stop. Je vais manger, je vais faire du sport",raconte la trentenaire originaire de Toulouse, montée à Paris à 18 ans.
"Au début on me mettait en mannequin commerciale, je faisais un 36, 60 cm de tour de taille, 85C en poitrine. J'étais "curvy", c'est-à-dire mannequin avec des formes". Elle a toutefois réussi à défiler pour Armani, Balmain, Jean-Paul Gaultier ou Yohji Yamamoto.

À Paris, on m'a tout de suite dit que je n'allais faire que de la lingerie et peut-être des choses très commerciales, mais peu de mode parce que j'avais trop de formes

Maud Le Fort
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Maud Le Fort (@maudlefort)

"Plus je perdais de poids, plus je recevais de félicitations"

"Au cours d'un voyage à Milan, on m'a dit "tu peux faire de la mode, à condition de perdre un peu de hanche". L'agence à Paris me conseillait aussi de perdre des hanches en dessous de 90 centimètres". Pour défiler en France, elle a dû perdre énormément de poids. "On me mesurait quasiment tous les jours. Et plus je perdais de poids, plus je recevais de félicitations. C'était des restrictions énormes", raconte celle qui pesait 49 kilos pour 1 mètre 81, avant de dire non et d'entamer un travail thérapeutique. Aujourd'hui "l'acceptation de mon corps n'est toujours pas totale, je n'ai pas un rapport totalement sain avec l'alimentation", confie la jeune femme qui prend des cours de théâtre pour améliorer sa confiance en elle.

Ses photos systématiquement retouchées

Elle considère que "la France et l'Italie restent particulièrement obsédées par la minceur" et regrette que ses photos soient systématiquement retouchées.  "Cela flingue les jeunes filles qui vont nous regarder. Cela crée une image complètement inatteignable. C'est absolument choquant et c'est triste", souligne-t-elle.

Il y a aujourd'hui quelques exemples de mannequins stars avec des formes comme Kendall Jenner ou Gigi Hadid. Des filles de familles du show-business qui étaient célèbres avant le mannequinat.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité