Tirs visant les loups : "La mise à mort ne devrait pas être une option" dénonce un collectif qui appelle à un rassemblement à Toulouse

Le collectif "La Voix des loups" appelle au rassemblement samedi 15 avril à Toulouse. Il s'oppose au recours à des "tirs de prélèvement", létaux, contre ces animaux pour protéger les troupeaux.

Le rendez-vous est donné ce samedi 15 avril à 14h à Toulouse, au niveau du métro Jean Jaurès. Le collectif "La Voix des loups" appelle à un rassemblement pour protester contre les tirs de prélèvement - comprendre des tirs mortels – contre les loups.

Ces derniers sont prévus depuis 2018 dans le Plan loup du gouvernement, qui rend les "tirs de prélèvements possibles de septembre à décembre." Leur utilisation doit servir selon les autorités à "aider les éleveurs à se défendre en cas d’attaque" de ces canidés.

Mais selon le collectif La Voix des loups :

La mise à mort du loup ne devrait même pas être une option.

Collectif "La Voix des loups"

D'autres solutions possibles

L’organisation dénonce une mesure "qui met en danger l'espèce, avec des tirs de prélèvements aléatoires, qui ne résolvent rien et qui ne sont fondés sur aucune expertise scientifique" et met en avant d’autres solutions pour que les éleveurs protègent leurs troupeaux. "Le Plan loup fait l'impasse sur beaucoup de solutions", déplorent-ils.

Les moyens reconnus pour empêcher cette prédation sont la combinaison de moyens de protection du bétail et d’effarouchement des loups.

Collectif "La Voix des loups"

Le collectif cite notamment la présence de chiens de protection ou l’installation de clôtures électrifiées. Deux dispositions pour lesquelles des aides sont proposées par les autorités dans le cadre, toujours, du Plan loup.

Le loup gagne du terrain en Occitanie

En Occitanie, le loup venu d’Italie gagne du territoire. D’après un état des lieux de l’Office français de la biodiversité, à la sortie de l’été 2021 l’animal était présent de façon permanente dans les Pyrénées-Orientales, aux frontières entre l’Aude et l’Ariège, dans l'Hérault et la Haute-Garonne, ainsi qu’en Aveyron et en Lozère.

Depuis, la présence de trois loups solitaires a été confirmée également dans le Tarn.

Des attaques contre des troupeaux

La cohabitation avec les éleveurs est tendue : les bêtes attaquent parfois les troupeaux des bergers. En Ariège par exemple, en 2022, la grande majorité des attaques contre brebis et moutons a été perpétuée par des ours. Selon le bilan de la préfecture, 835 animaux ont été tués par ces derniers, 18 par des loups.

Espèce protégée

Le loup est une espèce protégée au niveau de l’Union européenne depuis la Convention de Berne de 1979. Les pays membres de l’UE, dont la France fait partie, doivent veiller à la conservation de l’espèce et de ses habitats.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité