Le Toulousain qui a profané la tombe du Général de Gaulle condamné à un an de prison avec sursis

La croix surmontant la tombe (au premier plan) avait été couchée au sol / © AFP
La croix surmontant la tombe (au premier plan) avait été couchée au sol / © AFP

L'homme de 37 ans, originaire de la Haute-Garonne et qui passait quelques jours en famille dans la Haute-Marne, explique qu'il avait trop bu et qu'il ne s'est pas rendu compte de la portée de son geste. Le tribunal correctionnel de Chaumont l'a condamné ce vendredi à un an de prison avec sursis. 

Par Fabrice Valery

Le tribunal correctionnel de Chaumont (Haute-Marne) a condamné ce vendredi après-midi un Toulousain de 37 ans à un an de prison avec sursis accompagné d'une mise à l'épreuve pour avoir profané samedi dernier la tombe du Général de Gaulle à Colombey-les-deux-Eglises. 

L'homme a reconnu les faits et a indiqué n'avoir aucune motivation politique. Déjà, en garde à vue, il avait reconnu, selon son avocat toulousain Maître Eric Mouton qui l'a expliqué à France 3, avoir beaucoup bu lors d'une soirée familiale et s'être rendu avec son épouse de 34 ans au cimetière, pour, sans réfléchir, faire tomber à coups de pied la croix qui surplombe la tombe familiale du Général de Gaulle. 

Par cet acte, l'homme, sans antécédent judiciaire, avait déclenché un tollé et de nombreuses réactions en France et dans le monde, condamnant cette profanation. 

Le parquet avait réclamé un an de prison dont 6 mois ferme et maintien en détention pour cet artisan de Haute-Garonne. Finalement le tribunal a été plus clément avec un an de prison avec sursis à son encontre. Il a aussi une interdiction de se rendre à Colombey les deux Eglises. 

Sur le même sujet

Sète (34) : les quotas de thon rouge fortement revus à la hausse dès 2018

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne