• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : 10 000 personnes rassemblées après l'attaque terroriste contre Charlie Hebdo

© AFP
© AFP

Environ 10.000 personnes se sont rassemblées longuement ce mercredi en fin de journée place du Capitole pour protester contre l'attentat visant le journal Charlie Hebdo qui a fait 12 morts, parmi lesquels les dessinateurs Charb, Cabu ou Wolinski. Ainsi que le Toulousain Bernard Maris.

Par Fabrice Valery

Plusieurs milliers de Toulousains, sans doute près de 10.000, se sont rassemblés ce mercredi soir place du Capitole, dans une grande émotion, quelques heures seulement après l'attentat meurtrier qui a fait au moins 12 morts (suivre ici la situation en direct) dans les locaux de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo à Paris. 
Le rassemblement place du Capitole / © MaxPPP
Le rassemblement place du Capitole / © MaxPPP
Un rassemblement pour défendre la liberté de la presse et rendre hommage à nos confrères décédés ou blessés lors de cet attentat. Ce rassemblement était ouvert à tous les Toulousains : entre les mains, brandi à bout de bras ou collé sur la poitrine, un seul slogan : "Je suis Charlie".
 / © F. Valéry / France 3
/ © F. Valéry / France 3
Dans une ville meurtrie par les attentats de 2012 par Mohamed Merah, l'émotion était palpable. Le rassemblement était d'abord silencieux : il y a eu ensuite plusieurs longues séquences d'applaudissements en hommage aux victimes à Charlie Hebdo :
De nombreux journalistes toulousains étaient présents, des élus aussi de tous bords politiques, des représentants de tous les grands cultes, des policiers en civils, mais surtout des milliers de Toulousains venus défendre la liberté de la presse, lutter contre la barbarie et dénoncer un crime odieux
 / © F. Valéry / France 3
/ © F. Valéry / France 3
Alors que l'enquête se dirige vers les milieux islamistes radicaux, parmi les milliers de manifestants à Toulouse, certains brandissaient le slogan "Je suis Charlie" en arabe, comme en témoigne ce tweet de notre journaliste Stéphane Compan : 

Cabu, Wolinski, Tignous, Charb, deux policiers et 6 autres personnes ont été tués dans les locaux de Charlie, dont l'économiste toulousain Bernard Maris qui était actionnaire et chroniqueur du journal. 

Dans notre région, des rassemblements ont eu lieu également à Cahors, à Foix, à Tarbes, à Rodez ou encore à Millau avec à chaque plusieurs centaines de personnes réunies

A lire aussi

Sur le même sujet

Montpellier : le sénateur LREM Robert Navarro définitivement condamné pour abus de confiance

Les + Lus