• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : 1er vol d'essai pour l'A350-1000

L'A350-1000 a décollé peu après 10h30. / © Christophe Neidhart/France 3 Midi-Pyrénées
L'A350-1000 a décollé peu après 10h30. / © Christophe Neidhart/France 3 Midi-Pyrénées

Le premier Airbus A350-1000 a décollé ce matin pour un vol d'essai depuis Toulouse. Il s'agit de la version allongée de l'A350-900. 

Par Marie Martin (avec AFP)

C'est dans un contexte difficile que l'A350-1000 s'est envolé des pistes de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, jeudi 24 novembre 2016.
Le groupe Airbus, en effet, est en pleine restructuration et les syndicats craignent d'importantes suppressions d'emplois

Le dernier-né de la famille A350 d’Airbus, nouveau biréacteur long-courrier de l’avionneur européen, a tout de même réussi son envol. Ce premier vol d'essai doit durer quatre heures.
Comme toujours, la foule était au rendez-vous, aux alentours de l'aéroport, pour assister à ce décollage.
Compte-tenu de la météo, l'avion a rapidement disparu aux yeux des passionnés. 

L'appareil a été allongé d'environ sept mètres, par rapport à son aîné l'A350-900, pour porter son fuselage à près de 74 mètres, ce qui a permis d'ajouter 41 sièges, soit 366 passagers.
"C'est le plus gros biréacteur que nous avons jamais construit", s'est félicité François Caudron, vice-président marketing de l'avionneur.

Le nouveau long-courrier se situe ainsi sur le juteux marché des gros biréacteurs, où règne en maître le Boeing 777-300 de la gamme 377. Selon les experts, ce segment des 350-400 passagers représente 1.000 milliards de dollars. Airbus revendique un coût d'exploitation inférieur d'un quart, comparé à son rival américain, et le "moteur le plus efficace" de sa gamme, produit par le britannique Rolls-Royce, selon François Caudron. L'A350-1000 est également plus léger d'une vingtaine de tonnes que le Boeing 777-300ER, son concurrent direct.

"70% de la structure est faite de matériaux perfectionnés", comme le composite, et donc plus légers, a souligné François Caudron. L'A350-1000 est également plus spacieux et plus silencieux que son rival, assure Airbus.

"Le 1000 se positionne clairement sur le segment du 777ER et est prêt à l'affronter", conclut François Caudron.
L'appareil, qui devrait obtenir sa certification de vol "au cours du premier semestre 2017", a reçu 195 commandes de la part de 11 clients, selon Airbus.
© Christophe Neidhart/France 3 Midi-Pyrénées
© Christophe Neidhart/France 3 Midi-Pyrénées


Sur le même sujet

Blaquart (Nîmes olympique) et le bâton de bourbotte

Les + Lus