Toulouse : après une restauration complète la statue de Jeanne d'Arc retrouve sa place

La statue de Jeanne d'Arc, oeuvre d'Antonin Mercié retrouve son piédestal à Toulouse après un an de restauration / © F.Valéry/France 3 Occitanie
La statue de Jeanne d'Arc, oeuvre d'Antonin Mercié retrouve son piédestal à Toulouse après un an de restauration / © F.Valéry/France 3 Occitanie

La statue de Jeanne d'Arc a été entièrement restaurée. Après un an d'absence elle a retrouvé son piédestal sur la place qui porte son nom à Toulouse. La sculpture d'Antonin Mercié avait été inaugurée en 1922.

Par Juliette Meurin

Tiens la statue de Jeanne d'Arc est revenue ! 
C'est une phrase que l'on devrait entendre dans les jours qui viennent car Jeanne d'Arc a fait son retour discrètement ce jeudi soir.

A Toulouse, depuis un an, on s'était pourtant habitué à son absence. On s'était même habitué à la sculpture rouge de James Colomina, l'homme à la tête de pomme qui avait pris sa place. L'oeuvre de l'artiste plasticien toulousain parfois habillée d'un gilet jaune avait bien trouvé sa place et faisait l'objet de nombreuses publications sur les réseaux sociaux.
On ignore encore aujourd'hui à quel endroit on pourra la voir. James Colomina aimerait avoir un emplacement pour l'installer dans Toulouse. Il en serait très honoré, nous a-t-il dit.
Il aimerait renconter le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc pour pouvoir en parler.

La statue de Jeanne d'Arc a donc regagné son piédestal ce jeudi soir sur la place qui porte son nom. Une opération délicate pour réinstaller une oeuvre de plusieurs tonnes.
 


La sculpture d'Antonin Mercié avait disparue en avril 2018. Elle avait été emmenée dans les ateliers de restauration des musées et du patrimoine de la mairie de Toulouse pour une restauration complète. Tous les éléments en bronze ont été démontés. "Jeanne" a été "lavée" par micro abrasion. Une réfection complète de la patine a également été effectuée.

Inaugurée à Toulouse en 1922, l'oeuvre du sculpteur Antonin Mercié avait déjà été en partie restaurée en 1988.

Sur le même sujet

Réactions d'usagers des finances publiques de l'Hérault

Les + Lus