Toulouse : le bâtiment A de la cité U de l'Arsenal est toujours infesté de cafards

Malgré une désinsectisation, les cafards seraient toujours dans les chambres et les couloirs du bâtiment A de la cité U de l'Arsenal. / © Antoine Bertrand
Malgré une désinsectisation, les cafards seraient toujours dans les chambres et les couloirs du bâtiment A de la cité U de l'Arsenal. / © Antoine Bertrand

Des étudiants se plaignent encore de la présence de cafards et de punaises de lit dans le bâtiment A de la cité universitaire de l'Arsenal à Toulouse. Le Crous affirme que tous les résidents seront bientôt relogés. 

Par J.V

Les cafards et les punaises de lit n'ont pas déménagé du bâtiment A de la cité universitaire de l'Arsenal à Toulouse. Selon plusieurs résidents, les conditions de vie seraient toujours ''atroces''
 

Désinsectisation en décembre 2018


Pourtant, alerté des conditions d'insalubrités, le Crous avait diligenté une désinsectisation en décembre dernier. Mais, aux dires de plusieurs résidents, le problème perdure. Les cafards courent toujours dans les chambres, dans les couloirs et les habitants sont nombreux à souffrir de piqûres de punaises de lit. 

Pour Antoine Bertrand, porte parole du collectif d'étudiants du bâtiment A: ''Le résultat de cette désinsectisation est nul. Tout est à refaire''. 
 

Le bâtiment A réhabilité dès le 1er juillet


Antoine Bertrand poursuit : ''Des travaux vont être réalisés, les étudiants vont devoir partir et ça, en plein pendant les partiels ! Nous avons envoyé un courrier à la directrice du Crous pour demander des solutions de relogement. Mais nous n'avons pas de réponse.'' Ce jeudi 4 avril, les résidents organisent une réunion au pied de la cité U pour discuter des modalités de relogement.

Faux, répond le Crous. Contactée par nos soins, la direction du Crous affirme qu'' une attention particulière a été apportée à chacun des résidents du bâtiment A. Oui, le bâtiment A fera bien l'objet d'une importante réhabilitation à partir du 1er juillet prochain. Un courrier individuel a été envoyé à chaque résident pour les informer de la situation.'' 
 

Des solutions de relogements pour chaque étudiant


Selon le Crous, tous les étudiants ont reçu début mars un questionnaire individuel leur proposant des solutions de relogement. Dans un communiqué, le Crous explique : ''Une lettre leur a été adressée individuellement pour les informer de la fermeture de ce bâtiment à la fin de leur contrat de location fin juin 2019. De plus, une information leur a été diffusée par mail pour leur expliquer la procédure de renouvellement et les alerter sur les délais.
Afin de proposer un accompagnement personnalisé, chaque étudiant souhaitant effectuer un renouvellement - dans les délais et répondant aux conditions réglementaires - sera prioritaire dans les bâtiments B et C de la résidence ou dans toute autre résidence."


Le Crous reconnaît que des signalements sur le manque d'hygiène ont été faits après décembre 2018, et qu'à chaque fois un traitement spécifique a été réalisé dans les chambres concernées. 

Le parc du Crous se compose de 9 633 logements pouvant accueillir près de 10100 étudiants.










 

Sur le même sujet

Les + Lus