Cet article date de plus de 4 ans

Toulouse : ces mères de jihadistes qui brisent le silence

Elles sont mères. Leurs fils sont partis faire le jihad en Syrie. Elles n'ont rien vu venir mais aujourd'hui, elles veulent agir auprès des familles, activer la prévention. Un combat dans lequel elles se sentent très seules. France 3 Midi-Pyrénées les a rencontrées. 
© Christine Ravier/France 3 Midi-Pyrénées
Elles ont un point commun douloureux.
Leurs fils respectifs sont tous deux partis faire le jihad en Syrie. Le premier est mort il y a un an, sa mère l'a appris par SMS. Le second ne donne plus de nouvelles depuis un an.
Tous deux ont été victimes des recruteurs, parfaitement armés pour pousser des jeunes à se sacrifier.

Ces mères, qui n'ont rien vu venir (ou pas grand-chose) de la soudaine radicalisation de leurs enfants, ont très tôt décidé de briser le silence. Pour prévenir, pour avertir, pour réconforter les familles confrontées à ce drame.

Aujourd'hui, elles se sentent incomprises et parfois même stigmatisées. Alors qu'elles sont avant tout victimes...

Elles ont accepté de se confier à Christine Ravier et Marc Raturat, de France 3 Midi-Pyrénées : 

durée de la vidéo: 05 min 11
Jihadistes : ces mères qui brisent le silence

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
témoignage sorties et loisirs djihad faits divers terrorisme