Toulouse : l'école Nougaro se mobilise en soutien à une famille albanaise menacée d'expulsion

Une cinquantaine de personnes s'est rassemblée mardi matin devant l'école Nougaro à Toulouse où sont scolarisés deux enfants albanais pour protester contre la menace d'expulsion de leur père.

"Pas de chaise vide à l'école Nougaro !", telle est la devise de la cinquantaine de personnes rassemblée mardi matin devant l'école élémentaire Claude Nougaro, dans la quartier des Minimes à Toulouse.

Membres de la communauté éducative, parents d'élèves, enseignants sont venus soutenir la famille de Pavlo et Pamela, deux enfants albanais scolarisés sur place.

Leur père a été placé en fin de semaine au Centre de Rétention de Cornebarrieu à la suite d'un contrôle de gendarmerie sur un chantier. Maintenu en rétention par le juge des libertés et de la détention depuis samedi, il a finalement été liberé ce mardi après-midi.
 
Avec sa famille, il était jusqu' alors hébergé par le 115 dans un hôtel où tous sont assignés à résidence et vivent sous la menace permanente d'une reconduite à la frontière.
 
Une pétition demandant une vie sereine à Toulouse pour Pavlo et Pamela et la poursuite de la scolarisation a recueilli plusieurs centaines de signatures.
 
Le Réseau Education Sans Frontières 31 souligne que l'enfermement en centre de rétention du père met la famille dans un état d’inquiétude extrême et qu'il compromet la scolarité des deux enfants.

L'association demande la libération du père de famille afin que la famille, décrite notamment par les enseignants comme parfaitement intégrée, ne soit pas séparée et que les enfants puissent poursuivre leur scolarité dans des conditions sereines.

Voir le reportage de Cécile Fréchinos et de Jean-Luc Pigneux :

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité