Toulouse : en pleine canicule, la piscine Nakache, la plus grande de la ville, de nouveau fermée

Publié le Mis à jour le

La piscine Nakache, la plus grande piscine municipale de Toulouse, est fermée depuis lundi et ce jusqu'à nouvel ordre. Les analyses des eaux n'étaient pas bonnes hier entrainant la fermeture obligatoire du bassin. Ce qui tombe mal en pleine canicule alors que la ville rose manque déjà de bassins pour se rafraîchir.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Alors que Toulouse et sa région connaissent une nouvelle vague de chaleur, avec des pics attendus jusqu'à 38 degrés dès demain mercredi 9 août, la piscine municipale Nakache a été contrainte de fermer ses portes ce lundi 8 août jusqu'à nouvel ordre, comme l'indique le site de la mairie de Toulouse.

Ce bassin municipal, le plus grand de la ville, accueille des milliers de baigneurs. Plus de 3000 à 4000 par jour minimum en ce moment. Un point d'eau pour se rafraîchir qui est essentiel en période de canicule mais qui restera fermé donc ces prochains jours et dont les Toulousains vont devoir se passer.

Les analyses des eaux ne sont pas bonnes

En effet entre les fortes chaleurs et une fréquentation exponentielle, des bactéries ont proliféré dans le bassin rendant la baignade interdite. Lundi 7 août, les analyses effectuées sur les eaux n'étaient pas bonnes. "L’association d'un problème de filtration et d'un problème de chlore associés aux températures et aux rayonnement élevé du soleil ont entrainé l’apparition d’algues rendant l’eau trouble. Dans ces conditions, il n’est pas possible pour les MNS d’assurer la baignade des usagers dans de bonnes conditions" précise le service communication de la municipalité.   

Les équipes techniques sont à pied d'œuvre pour rétablir les équilibres de l'eau mais, pour le moment, aucune date de réouverture n'a été donnée. "Cependant, le petit bassin est lui accessible (plutôt un public familial/enfants) ainsi que le bassin Castex pour les nageurs" précise la mairie.

C'est la deuxième fois que le plus grand bassin de Toulouse ferme ses portes. Le 20 juillet dernier, les services de la mairie expliquait que la fermeture partielle du bassin était due à un problème de seuil de chlore à respecter. Mais ces problèmes techniques d'entretien exaspèrent les usagers toulousains et les élus de l'opposition.

Des piscines trop vétustes

En effet les lieux de baignade à Toulouse ne sont pas assez nombreux et se réduisent cette année avec la canicule. 

La piscine couverte de Pech David, par exemple, dotée d'un toit ouvrable, est fermée à cause de travaux de rénovation. En effet, face à cette pénurie de points d'eau, et face à la vétusté des bassins, la ville a déployé depuis 5 ans un « Plan piscine » ambitieux pour rénover plusieurs sites.

Du coup plusieurs fermetures ponctuelles sont intervenues (Castex, Bellevue, Leo Lagrange, Nakache…) aggravant la pénurie actuelle.

Face à la situation, jusqu’au 16 août, trois piscines élargissent à nouveau leurs horaires. Les piscines Bellevue nordique Toulouse Lautrec, Papus, Jany, Chapou sont ouvertes jusqu’à 20h. La piscine Castex jusqu’à 20h30.

Quant au lac de la Ramée, sa zone de baignade est aussi interdite en ce moment suite à une prolifération d'algues dues aux fortes chaleurs. 

Un " bilan public " de toute urgence

Face à ces multiples fermetures, les élus d’Alternative municipale citoyenne montent au créneau. Ils s'interrogent : « Quelles sont les raisons qui conduisent la mairie à fermer Papus et Nakache en pleine canicule ? Nul ne le sait. La vétusté des piscines est alarmante : le bassin Castex perdrait l’équivalent d’un petit bassin en eau chaque jour, le bassin d’été de Nakache est sale », constatent ces opposants au maire de Toulouse. 

"Il n’y a pas de fuite sur le bassin Castex et il est normal que Bellevue Hiver, Léo Lagrange et Nakache Hiver comme Alban Minville soient fermées, rétorque la mairie. Ce sont des piscines d’hiver qui nécessitent de l’entretien et du nettoyage pendant la période estivale comme tous les ans."

Dans une tribune, Agathe Roby, François Piquemal et Odile Maurin réclament  « à la mairie de Toulouse de faire un bilan public de l’état des piscines de la ville de toute urgence ».

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité