Cet article date de plus de 3 ans

Toulouse entièrement paralysée par le blocus des agriculteurs

Les agriculteurs sont parvenus à bloquer totalement Toulouse. Tous les accès autoroutiers pour entrer ou sortir de la ville ont été petit à petit fermés. C'était une journée décisive pour les agriculteurs d'Occitanie reçus ce mercredi au ministère de l'agriculture.
les agriculteurs installés sur le périphérique toulousain
les agriculteurs installés sur le périphérique toulousain © F.Valery/France3 Occitanie
C'est une démonstration de force sans précédent en Occitanie. Jamais les agriculteurs n'avaient mené un combat aussi long et aussi dur. Depuis plusieurs jours ils mènent des actions sporadiques perturbant la circulation dans de nombreux départements pour protester contre le redécoupage de la carte des territoires défavorisés mais ce mercredi c'est le point d'orgue de la contestation. Ils ont réussi à bloquer tous les axes autoroutiers autour de Toulouse. Des voies ferrées ont également été bloquées.

La paralysie progressive de Toulouse


Dès le début de la matinée il était impossible pour les automobilistes de rejoindre ou de quitter la ville rose. Les premières perturbations ont commencé sur l'A61 (vers Narbonne) et l'A64 (vers Tarbes) avec des opérations escargots qui se sont rapidement transformées en blocage et les autoroutes ont du être coupées.

En milieu de matinée il ne restait que l'A68 vers Albi qui restait accessible aux voitures. Cet axe a finalement été coupé en milieu d'après midi. L'A20 (vers Montauban et Bordeaux) a également été coupée.

Depuis le début de l'après midi les agriculteurs occupent la rocade de Toulouse deversant parfois de la terre sur la chaussée.

Le périphérique est bloqué à deux endroits : à hauteur de La Cépière (sortie n°27) et à la hauteur de La Roseraie (sortie n°15), un petit passage laissait passer les véhicules au compte goutte et très rapidement la rocade a été fermée et il n'y a plus aucun véhicule en dehors des tracteurs des agriculteurs.



La circulation des trains entre Toulouse et Carcassonne a du être interrompue. La ligne ferroviaire Toulouse Tarbes est également perturbée.


Objectif : mettre la pression pour la réunion au ministère


A l'aide de leurs tracteurs, les agriculteurs peuvent rapidement bloquer les axes routiers ou ferroviaires. Ce sont les automobilistes et les voyageurs qui sont les premières victimes de ce blocus mais la démonstration de force s'adressait au ministère de l'agriculture. Une réunion avec une délégation d'agriculteurs venus d'Occitanie se tenait ce mercredi rue de Varenne à Paris.
Les représentants agricoles d'Occitanie sont satisfaits à l'issue de ce rendez vous, ils ont réussi à faire réintégrer des communes sur la carte des zones agricoles défavorisées.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculteurs en colère agriculture économie