Toulouse : la bibliothèque d’étude et du patrimoine rouvre mais la salle à la coupole toujours interdite d'accès

Publié le
Écrit par Sylvain Duchampt
Des morceaux de la grande coupole de la bibliothèque du Périgord se sont détachés obligeant la municipalité à la fermer jusqu'au 19 octobre.
Des morceaux de la grande coupole de la bibliothèque du Périgord se sont détachés obligeant la municipalité à la fermer jusqu'au 19 octobre. © Bibliothèques de Toulouse

La bibliothèque d’étude et du patrimoine, connue également comme la bibliothèque du Périgord, a rouvert ses portes mardi 19 octobre à Toulouse (Haute-Garonne). L'accès à la grande salle d'étude, où des morceaux de la coupole se sont détachés il y a deux semaines, reste fermé.

Retour à la normale à partir du 19 octobre, ou presque, pour la bibliothèque d'étude et du patrimoine, située dans la rue du même nom à Toulouse (Haute-Garonne). Presque, car si les salles latérales du lieu sont accessibles, si l'emprunt et le retour de documents sont possibles, l'accès à la grande salle reste lui interdit.

Le 4 octobre, des éléments de la superbe coupole centrale coiffant le bâtiment se sont détachés "mettant en danger la sécurité du public et du personnel."

Selon la mairie de Toulouse, les premières investigations ont démontré l'absence d'un éventuel problème structurel. Des recherches plus poussées doivent être menées. Mais la municipalité n'écarte pas une solution transitoire afin de sécuriser cette grande salle et permettre la réouverture complète de la bibliothèque, dans les plus brefs délais.  

La dernière rénovation importante de la bibliothèque du Périgord remonte au début des années 2000, au moment de la construction de la bibliothèque Cabanis. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.