Toulouse : quelle signification pour le Bac aujourd'hui ?

Publié le Mis à jour le

Les résultats du baccalauréat ont été publiés ce mardi 5 juillet à Toulouse juste avant 10h. Le taux de réussite s’annonce un peu plus faible, selon le ministère de l’éducation. Avec la réforme et la place donnée au contrôle continu, passer le Bac signifie-t-il encore quelque chose ?

Finies les scènes de liesse devant les tableaux d'affichage des lycées... Les élèves restent pour la plupart chez eux devant leur ordi ou sur leur smartphone pour savoir s'ils sont admis. A Toulouse, au lycée Rive-Gauche ce mardi 5 juillet, les résultats ont été affichés à 10 heures moins 5 en présence de plusieurs profs. 

Des enseignants sont venus voir comment s'en sont sortis leurs élèves. A la question : "le Bac signifie-t-il encore quelque chose ?" Claire Paturaud, prof d'anglais, répond : "Le contrôle continu change quand même énormément les choses. C'est pas tout à fait les mêmes enjeux. C'est un bac différent, mais ça me fait plaisir pour mes élèves. Je pense à eux en premier lieu".

94% de réussite en 2021

Emmanuel Courrèges, prof d'histoire-géo, évalue à 90% le taux de réussite de ses élèves au lycée Rive-Gauche. Pour la première fois depuis la réforme du diplôme engagée par Jean-Michel Blanquer, les épreuves se sont déroulées sans les perturbations liées au Covid. Au plan national l'an dernier, près de 94 % des candidats avaient décroché l’examen qui permet d’accéder aux études supérieures.

"C'est plus trop le même Bac, estime Emmanuel Courrèges. Les épreuves ont changé, le mode de calcul des notes a changé, le contrôle continu a une plus grande place. D'autres choses occupent les élèves pendant l'année : Parcoursup qui est quand même assez anxiogène pour eux. On a le sentiment parfois que le Bac passe au second plan. ça n'empêche pas qu'ils soient contents mais ce n'est plus le même examen".

Parcoursup plus stressant que le Bac ? 

Quand on demande à Emmanuel Courrèges si Parcoursup n'a pas supplanté le Bac comme rite de passage à l'âge adulte, il confirme : "il y a un rite de passage mais le problème, c'est que c'est un rite qui est glaçant, qui est stressant et qui maquille beaucoup le manque de places dans l'enseignement supérieur. C'est quelque chose de pas forcément positif tout le temps".

Les élèves admis au baccalauréat et dans un établissement de l’enseignement supérieur peuvent dès maintenant valider leur inscription. La phase d’admission principale sur Parcoursup s’achève le 15 juillet. Les candidats n’ayant pas été acceptés dans l’enseignement supérieur peuvent formuler 10 nouveaux vœux jusqu’au 16 septembre dans le cadre de la phase d’admission complémentaire.

Les épreuves de rattrapage du Bac se dérouleront, quant à elles, entre mercredi et vendredi.