Toulouse : rassemblement solidaire pour dénoncer les conditions de vie de deux élèves de l’école Didier Daurat

Un rassemblement solidaire s’est tenu, jeudi 21 octobre 2021, à l’école Didier Daurat, dans le quartier de la Reynerie à Toulouse. Parents, enseignants et associations demandent le relogement d’urgence de deux élèves de 7 et 9 ans et de leurs familles. 

Un goûter solidaire était organisé, jeudi 21 octobre 2021, au sein de l’école élémentaire Didier Daurat, dans le quartier de La Reynerie, à Toulouse. Une initiative de parents d'élèves, soutenus par le collectif "Un toit pour apprendre" (DAL31, RESF, CGT Education,...). Ils demandent le relogement de deux familles dont les enfants sont scolarisés dans cette école.

D'origine géorgienne, les deux élèves âgés de 7 et 9 ans vivent dans des conditions “indignes”. L’un vit avec sa famille dans une voiture et ce, depuis trois mois. L’autre habite dans un logement instable.

Face à “une situation insoutenable et incompréhensible”, ils souhaitent continuer à interpeller les pouvoirs publics. Léo Simon, enseignant et membre de la CGT Éducation explique que “la préfecture, la mairie et les services sociaux sont prévenus depuis plusieurs semaines, mais toujours aucune réponse”. Il poursuit : "On voit arriver des enfants avec des cernes, fatigués, incapables d'apprendre, stressés, honteux aussi vis-à-vis de leurs camarades. Et ça, on n'arrive plus à le supporter. On veut que ça bouge.

Une partie des parents d'élèves, enseignants et membres du collectif "Un toit pour apprendre" sont restés jusqu'en début de soirée au sein de l'école, ce jeudi 21 octobre. Au total, une cinquantaine de personnes ont continué à faire pression pour obtenir un hébergement d'urgence pour les familles des deux élèves scolarisés. En vain, ils n'ont eu aucune réponse des autorités publiques. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société éducation logement solidarité