Toulouse : réactions dans l'aéronautique notamment chez Airbus à l'annonce de l'annulation du salon du Bourget

Le salon aéronautique du Bourget annonce ce lundi annuler son prochain rendez-vous, qui devait se tenir du 21 au 27 juin 2021, "compte tenu de l'incertitude liée à la crise sanitaire de la Covid-19" alors que la filière connaît une crise sans précédent. Réactions. 
Au salon du Bourget 2015.
Au salon du Bourget 2015. © AFP PHOTO / PIERRE VERDY
Les organisateurs préfèrent attendre 2023 pour renouveler l'édition du salon du Bourget, cette fête de l’aéronautique qui se déroule en France tous les deux ans. Elle devait avoir lieu du 21 au 27 juin 2021. Le comité du SIAE qui l'organise, a choisi à l'unanimité d'annuler, mentionnant une "décision inéluctable compte tenu de la situation sanitaire internationale et de la fréquentation qu'une telle fête populaire engendre".

A Toulouse, cette annulation, même si elle paraît logique, passe mal. "C'est une très mauvaise nouvelle", commente Thierry Mahé, directeur de la communication du groupe Latécoère. "Le salon du Bourget est une plate-forme de promotion de l'innovation mondiale. Tout le monde est là. On a toute la planète aéro sous la main, tous les décideurs. Les agendas sont timés et les rendez-vous s'enchaînent toutes les 30 minutes".

La partie immergée de l'iceberg

"C'est le plus gros salon mondial", enchaîne-t-il. "Je n'ai pas eu en ligne les équipes mais elles n'ont pas pris la décision de gaieté de coeur, c'est certain. L'organisation est telle, c'est comme monter et démonter une ville. On comprend... Pour nous, ce sont des rendez-vous sur lesquels on ne peut pas compter. Et le Bourget est la partie immergée de l'iceberg : tous les salons nous claquent entre les doigts depuis mars 2020".  

"On a l'exemple d'Aéromart qui devait se tenir à Toulouse. Annulé. Alors on apprend à travailler différemment, on digitalise les contenus. On travaille avec le son et l'image mais ça n'a pas le même impact. On le voit sur les consultations, les gens connectés.... Cette annulation, ça fait beaucoup ! On est passé de cadences qu'on n'arrivait pas à suivre à cette situation de crise. Il faut qu'on se réinvente très très vite. On fait le dos rond mais on est actif et on ne baisse pas les bras".

Airbus a encaissé cette annonce et a réagi par communiqué. Pour l'avionneur, "bien que cette décision soit difficile à prendre, elle est responsable, compte tenu de la pandémie actuelle de covid-19".

C'est un autre signe de l'impact de la pandémie sur le monde (rassemblement social) et sur notre industrie, et cela souligne le Mantra du secteur de l'aviation : la sécurité est notre priorité . Nous restons en contact étroit avec les organisateurs de salons aéronautiques ainsi qu'avec nos clients et fournisseurs malgré les difficultés supplémentaires dues à la pandémie.

Airbus

 

250 entreprises d'Occitanie clouées au sol

Le salon du Bourget se déroule tous les deux ans en alternance avec celui de Farnborough, au Royaume-Uni, annulé cette année en raison de l'épidémie. Pendant les jours réservés aux professionnels puis au grand public, ce sont des dizaines d'avions présentés au sol, des vols de démonstration, plus de 300 000 visiteurs en quête de nouveautés et 250 entreprises d'Occitanie.

Mecano ID y est présente chaque année. Si cette société toulousaine travaille surtout dans le spatial, elle y retrouve ses clients. "Ce n'est pas forcément l'annulation la plus gênante pour nous, puisque nos salons les plus essentiels ont lieu aux Etats-Unis ou en Allemagne. Mais ceux-là sont annulés aussi", explique Stéphane Galinier, le directeur commercial. 

"Quoiqu'il en soit, nous nous posions la question d'y envoyer nos équipes cette année sans savoir quelles seraient les conditions sanitaires", poursuit-il. "Le salon du Bourget, c'est un tel brouhaha, une telle cohue... C'est fou quand on imagine le virus là-dedans". 


Pas de report comme pour les JO, la prochaine édition du salon du Bourget se tiendra en juin 2023.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéronautique économie covid-19 santé société