Toulouse : relaxe pour un militant arrêté lors de la 25ème manifestation des gilets jaunes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Corinne Lebrave
© Frédéric Fraisse

Raphaël Vivas a été interpellé samedi 4 mai alors qu’il se protégeait le visage contre les gaz lacrymogènes. Jugé en comparution immédiate, il a été relaxé. Une quarantaine de personnes, se sont rassemblées devant le commissariat et le palais de justice de Toulouse pour le soutenir.


La relaxe a donc été prononcée pour Raphaël Vivas, un jeune militant La France Insoumise interpellé samedi 4 mai lors de la 25ème manifestation des gilets jaunes. L'homme âgé de 25 ans a été arrêté et incarcéré. Ce qui a soulevé une vive émotion sur les réseaux sociaux, notamment de la part de Cécile Boussié, lanceuse d'alerte.
 
Des faits de violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique, dissimulation de visage et participation à un attroupement non autorisé lui étaient reprochés.

Le procureur a requis un mois avec sursis et un an d'interdiction de manifestation à Toulouse. Mais le juge a prononcé la relaxe faute d'éléments probants pouvant être retenus contre lui.

Des anonymes, des militants de la France Insoumise, en tout une quarantaine de personnes dont le père de Raphaël Vivas se sont réunis devant le commissariat de police à 11h ce lundi matin et devant le palais de justice en début d'après-midi pour le soutenir.

Le jeune homme avait été interpellé samedi dernier, lors du 25ème samedi de manifestation des gilets jaunes à Toulouse. Soupçonné d'appartenir aux Black Blocs, il n'est en fait qu'un manifestant et a simplement reconnu avoir participé à plusieurs reprises aux rassemblements des gilets jaunes le samedi.

Le reportage de Frédéric Fraisse et Jack Levé
 
Relaxe pour un gilet jaune interpellé à Toulouse le 4 mai

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.