Toulouse : des plaques d'égoût sur la rocade provoquent des embouteillages pendant plusieurs heures

Photo d'archive. Embouteillage sur le périphérique toulousain / © MAXPPP
Photo d'archive. Embouteillage sur le périphérique toulousain / © MAXPPP

Des embouteillages ont saturé le périphérique toulousain pendant plusieurs heures ce mercredi matin. Il fallait plus d'une heure pour traverser Toulouse. En cause notamment des plaques d'égoût abimées sur la chaussée.

Par Juliette Meurin

Il fallait plus d'une heure ce mercredi matin aux automobilistes pour traverser Toulouse. La rocade a été complètement saturée pendant plusieurs heures.
A 8h30, la Dirso, Direction Interdépartementale des Routes Sud Ouest enregistrait 14 kilomètres de bouchons.


En fin de matinée au sud de Toulouse sur le périphérique extérieur un poids lourd en difficulté selon Vinci créait encore des embouteillages.
Au nord de la ville le trafic était également encore perturbé vers 11 heures avec plus de 700 mètrres de bouchons sur la rocade intérieure entre la bifurcation de Montblanc et l'échangeur de la Roseraie N°15
 

A l'origine notamment de ces embouteillages, il y aurait des plaques d'égoût abimées sur la chaussée.
"Vers 6h30, explique la DREAL, Direction Régionale de l'Environnement de l'Aménagement et du Logement, deux tampons de regard situés en voie lente du périphérique toulousain, en sens intérieur et extérieur, se sont désolidarisés sur la section située entre Rangueil et Lespinet en cours d'élargissement.
Pour des raisons de sécurité, ces voies ont été neutralisées par l'exploitant DIR Sud-Ouest dans chaque sens."


Un incendie dans le quartier Matabiau-Bonnefoy aurait également considérablement ralenti certains accès du périphérique.


 

Sur le même sujet

Les + Lus