Une centaine de caravanes installées sur un terrain de foot : l'accueil des gens du voyage, encore une fois sujet, à polémique

Un campement de gens du voyage a été installé sans autorisation, dimanche 26 mai 2024, sur un terrain de foot de Plaisance-du-Touch, près de Toulouse (Haute-Garonne). La municipalité a porté plainte.

"Un campement de citoyens français itinérants s’est installé de façon illicite sur le terrain de foot, dimanche 26 mai", sur la commune de Plaisance-du-Touch (Haute-Garonne), à l'ouest de Toulouse. Une installation qualifiée de sauvage par le maire de la commune qui se dit écœuré. Philippe Guyot affirme en effet qu'il existe une aire sur les hauteurs de la ville. Un site refusé par les gens du voyage.

Un autre terrain disponible

"Face à cet état de fait, la commune a déposé plainte et engagé immédiatement les procédures auprès des services étatiques et des forces de l’ordre pour obtenir une expulsion des occupants dans les meilleurs délais. La ville déplore fortement cette situation et rappelle qu’il ne saurait être question de tolérer ce type d’installation sauvage."

Le maire, Philippe Guyot, se dit écœuré. Et ce d'autant plus qu'il existe une aire d'accueil sur les hauteurs de la ville de près de trois hectares. "Un terrain qui, à la demande de la préfecture il y a une quinzaine d'années, a été ouvert comme aire de passage temporaire. Il y a l'eau, l'électricité. Il est tout à fait utilisable et il y aurait largement de la place pour 80 à 100 caravanes."

Mais cette communauté évangéliste itinérante refuserait de s'y installer, prétextant de son manque d'entretien et d'une certaine insalubrité, qui ne correspond pas aux critères d'une aire d'accueil. Ce à quoi, le maire répond que la Communauté des communes n'a aucune obligation car sa population est inférieure à 50.000 habitants.

Dimanche, la discussion a tourné court, ce que regrette Philippe Guyot qui milite pour le vivre ensemble.

Grillage cassé, vie du club de foot à l'arrêt

Le grillage protégeant l'accès aux installations sportives du club de football, US Plaisance-du-Touch, a été découpé. Une centaine de caravanes se sont ensuite frayé un passage pour s'installer sur le terrain.

Le deuxième plus grand club d'Occitanie avec plus de 930 jeunes licenciés est contraint, par sécurité, de suspendre toutes ses activités, entrainements et rencontres de football, jusqu'à nouvel ordre. Les vestiaires et lieux de stockage du matériel ont été fermés pour une quinzaine de jours, selon le maire.

"La priorité, c'est d'assurer la sécurité. On a décidé de ne pas organiser les entrainements autour de ce campement. On va se replier sur le seul terrain qui nous reste et donc diminuer les séances et leur durée", nous expliquait Jean-François Gonnard, trésorier du club.

"On veut la loi"

"On a fait une demande depuis septembre 2023, pour avertir qu'on arrivait sur l'agglomération. On a eu de réponse de personne. Il n'y a pas d'aire de grand passage en Haute-Garonne qui soit conçue pour nous, affirme le pasteur François. Moi, ça m'embête d'occuper des stades comme ça, mais aujourd'hui, on n'a pas d'autres possibilités.

Le responsable de la communauté évangélique affirme vouloir respecter la loi. "On veut la loi. La loi ordonne qu'on ait une aire de grand passage d'au moins 4 hectares sur des communes de plus de 5000 habitants. Ce n'est pas le cas aujourd'hui", ici sur l'agglomération de Toulouse.

Comment voulez-vous qu'on fasse quand on arrive avec cinquante familles et que rien n'est prévu ?

Pasteur François, responsable de la communauté évangélique

Il existe une aire de grand passage aujourd'hui sur Toulouse. "Mais elle est occupée par des locaux", selon le pasteur. Un projet de création d'une seconde aire était envisagée sur la commune de Bruguières, mais il a été abandonné en février 2024.

Sur le terrain de football de Plaisance-du-Touch, ce lundi matin, la communauté de gens du voyage poursuivait ses installations avec un chapiteau. Et le pasteur promet que le nettoyage du site sera fait en partant le 9 juin. 

Des installations sauvages qui se multiplient

Depuis plusieurs jours, ces installations sauvages se multiplient dans la région de Toulouse. Ainsi, le dimanche 19 mai, c'est la municipalité de Lherm qui indiquait l'arrivée d'une dizaine de caravanes sur une future zone d'activités. "La ville de Lherm qui compte moins de 5000 habitants, n’est pas tenue de posséder une aire d’accueil des gens du voyage", précisait la municipalité sur sa page Facebook. Des procédures ont été engagées pour obtenir une expulsion.

Autre situation problématique : à Muret, où selon nos confrères de la Dépêche, des caravanes ont pris possession du parking du cimetière. Et cela depuis cinq mois.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité