Vol à mains armées dans une supérette de Toulouse

Le braqueur s'est fait remettre quelques centaines d'euros sous la menace d'un couteau. / © Pascale Lagorce / France 3 Midi-Pyrénées
Le braqueur s'est fait remettre quelques centaines d'euros sous la menace d'un couteau. / © Pascale Lagorce / France 3 Midi-Pyrénées

Un nouveau vol à mains armées a eu lieu ce lundi en début d'après-midi dans un supermarché Casino de la route de Blagnac à Toulouse.

Par Laurence Boffet

Ce lundi après-midi, un braquage a eu lieu dans une supérette Casino située route de Blagnac dans le quartier des Sept Deniers à Toulouse. Sous la menace d'un couteau de cuisine, un homme seul s'est fait remettre le fond de caisse de quelques centaines d'euros. Le commerce est fermé pour l'instant. La police scientifique est toujours sur place pour procéder à des relevés.
Un peu plus tôt dans la journée, c'est un tabac du quartier de Lardenne qui a été braqué par deux hommes armés qui ont ensuite pris la fuite à scooter.

Voyez le reportage de Pascale Lagorce et Frédéric Desse :
Deux commerces braqués à Toulouse

Une série inédite à Toulouse

Ces deux nouveaux braquages s'ajoutent à plusieurs attaques à mains armées menées ces derniers jours dans la ville rose et ses alentours. Jeudi en début de matinée, deux hommes armés ont braqué le Spar de Tournefeuille, ils ont menacé le patron du magasin avec des armes de poing avant de se faire remettre le fond de caisse. Vendredi matin, un jeune homme a été tué par un policier alors qu'il tentait de cambrioler une supérette dans le quartier Saint-Cyprien à Toulouse. Et le même soir, c'est un fast-food qui a été braqué par trois hommes armés, dans le quartier de Montaudran.

Les policiers tirent la sonnette d'alarme​

Dans un communiqué publié ce lundi, Didier Martinez, secrétaire régional du syndicat Unité-SGP Police dénonce "une recrudescence sans précédent de vols avec violence, vols à main armée, agressions, rixes avec armes blanches et autres règlements de compte, souvent avec usage d’armes à feu". Et réclame une nouvelle fois des moyens policiers supplémentaires : "il devient impérieux de se pencher avec une extrême attention sur la situation Toulousaine, laquelle pourrait nous échapper si rien n’est mis en oeuvre pour endiguer le fléau de la délinquance, de la criminalité, et rapidement doter notre agglomération d’effectifs policiers conséquents pour faire face avec efficacité à cette escalade inacceptable".

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus