Des lâchers d'eau pour soutenir le niveau de la rivière Baïse

La Baïse traverse les Hautes-Pyrénées, le Gers et le Lot-et-Garonne / © MaxPPP
La Baïse traverse les Hautes-Pyrénées, le Gers et le Lot-et-Garonne / © MaxPPP

La Baïse est à son niveau le plus bas. Les fortes chaleurs et le grand beau temps sont à l'origine de la baisse du cours d'eau. Pour répondre aux besoins en eau des agriculteurs, un lâcher d'eau est prévu dans la nuit du 30 juin au 1er juillet.

Par Florie Castaingts

Les tensions sur le réseau hydraulique du sud-ouest commencent plus tôt que prévu cette année. En cause, les cultures précoces et le beau temps de ces derniers jours. Rien d'alarmant pour le moment. Sauf que l'épisode caniculaire qui s'installe risque d'intensifier cette demande en eau. 

Voir le reportage de Véronique Haudebourg, Pascale Lagorce et Marc Lasbarreres.
Des lâchers d'eau pour soutenir la rivière Baïse


Ce mardi 30 juin au soir, la Shem (service de GDF-Suez) a prévu un lâcher d'eau pour répondre aux besoins des agriculteurs. A la demande de la Compagnie d'Aménagement des Coteaux de Gascogne, la Shem va effectuer le lâcher depuis la centrale hydroélectrique de l'Eget (entre Saint-Lary et Piau) à raison de 1,5 m3 par seconde de débit.

Des lâchers d'eau ont eu lieu dans la nuit du 30 juin, pour soutenir les réserves d'eau de la Baïse




La situation, même exceptionnelle, n'est pas préoccupante, le mois de juin a connu dix jours de pluie et la fonte des neiges se déroule normalement. Les niveaux d'eau en amont de la rivière Baïse, au niveau des montagnes, restent élevés.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus