Pyrénées : thermalisme, un tonus retrouvé

Publié le Mis à jour le
Écrit par Régis Cothias

En septembre, les curistes se pressent dans les établissements thermaux. A Bagnères de Bigorre, le plus grand établissement thermal des Hautes-Pyrénées, plus de 1.000 curistes suivent des soins durant les 3 premières semaines de septembre. 

En septembre, les curistes se pressent dans les établissements thermaux. Davantage de disponibilité et plus de souci de s’occuper des petits-enfants durant les vacances scolaires d’été pour les jeunes retraités qui représentent l’essentiel des curistes, un temps clément en fin d’été et la possibilité avec un cure automnale d’en tirer bénéfice et bienfait durant l’hiver expliquent ce pic de fréquentation.

A Bagnères de Bigorre, le plus grand établissement thermal des Hautes-Pyrénées, plus de 1.000 curistes suivent des soins durant les 3 premières semaines de septembre. Ainsi à la fin de l’été, les thermes sont de vraies ruches où les curistes passent de piscines en cabines de douche ou de massage.
Pour faire face à cette période de pointe,  les établissements thermaux utilisent la modulation des horaires de leurs salariés sur l’année. Toujours à Bagnères, un accord d’entreprise permet des variations de temps de travail jusqu’à un maximum de 44 heures par semaine. Des saisonniers sont également employés. Les thermes de Bagnères emploie 145 personnes pour un équivalent de 100 personnes à temps plein. L’établissement thermal ouvre dès 6 h 30 le matin et jusqu’à 19 h pour accueillir tous les curistes.

Après une sévère chute de fréquentation à la fin des années 2000, les établissements thermaux voient revenir les patients depuis 2010 avec une hausse continue des séjours, près de 563.000 curistes en France en 2015.
Dans un rapport parlementaire publié en juin dernier la députée PRG des Hautes Pyrénées, Jeanine Dubié et son confrère Dominique Dord (LR) analysent les forces et faiblesses de ce secteur mêlant enjeux de santé publique et intérêts économiques. Echéance importante, l’assurance maladie doit renouveler sa convention avec les établissements thermaux au cours de l’année 2017.

Reportage à Bagnères de Bigorre :
durée de la vidéo: 01 min 29
En septembre, les thermes font le plein dans les Hautes-Pyrénées