Grâce au don d'un passionné, une commune en possession d'une grande collection d'ouvrages sur les Pyrénées

Un habitant d'Agos Vidalos (Hautes-Pyrénées) a décidé de léguer à sa commune une collection d'ouvrages historiques sur les Pyrénées, qu'il a constituée tout au long de sa vie. Désormais disparu, il offre un trésor culturel unique que la municipalité compte bien préserver.

Plus de 800 livres, désormais classés et rangés. C'est ce qu'a récupéré la commune d'Agos Vidalos située près de Lourdes (Hautes-Pyrénées), désormais en possession de l'une des plus belles bibliothèques consacrée aux Pyrénées. Un beau cadeau légué par Michel Lacrampe, cuisinier de profession et passionné par ce territoire. 

"Ces ouvrages sont consultés à distance ou sur place"

Aujourd'hui disparu, ce cuisinier de profession est raconté par son frère. Contrairement à ce que l'on peut imaginer, tout a démarré loin des Pyrénées. "Il me disait qu'il allait à Londres (Angleterre) faire les brocanteurs pour essayer de trouver des gravures sur les Pyrénées que l'on ne trouvait pas en ici" raconte avec émotion Jean Lacrampe. "Au 19ème siècle, il faut savoir que beaucoup de gravures sur les Pyrénées ont été faites par des voyageurs anglais."

L'ensemble des ouvrages récoltés demeurent désormais dans des locaux de la commune, mais aussi dans le catalogue collectif de France, une immense bibliothèque numérique. Parmi eux : une histoire du règne d'Henri IV, un ouvrage publié en 1632. Ces œuvres vont être soigneusement conservées par la municipalité d'Agos Vidalos. 

"La volonté de Michel est que ces ouvrages soient consultés à distance ou sur place. Mais ils ne sortiront jamais de ce local. Sa volonté sera respectée. On a signé la convention", promet Jean-Marc Abbadie, édile de cette petite commune. "Il y aura toujours un élu qui sera présent lorsque quelqu'un veut physiquement voir un ouvrage."

Soutien du département

Ce travail de longue haleine réalisé par Michel Lacrampe est naturellement suivi par le Département des Hautes-Pyrénées, qui supervise l'inventaire des documents. Cette collection en fait désormais partie.

"Grâce à un attrait touristique et scientifique, les Pyrénées ont généré beaucoup de productions, d'ouvrages, de connaissances, et de travaux érudits", prolonge François Giustiniani, directeur des archives des Hautes Pyrénées. Il remarque également l'essor "des gravures, puis des affiches et des cartes postales fin 18e, début 19e siècle". 

Les fans d'histoire et des Pyrénées pourront donc désormais faire un crochet à Agos Vidalos, où Michel Lacrampe y a laissé un bel héritage.