Meurtre des deux enseignants à Pouyastruc : le tueur présumé toujours introuvable, l'appel à témoins relancé par les enquêteurs

Publié le

Cédric Tauleygne est introuvable. Trois semaines après le double homicide d'enseignants dans les Hautes-Pyrénées, l'auteur présumé des faits a disparu. Sa moto utilisée dans sa fuite a été retrouvée le 5 juillet en Espagne. Les enquêteurs relancent l'appel à témoins.

Retrouvera-t-on un jour Cédric Tauleygne ? Trois semaines après l'assassinat de deux enseignants à Pouyastruc dans les Hautes-Pyrénées, les enquêteurs n'ont toujours pas retrouvé la trace du tueur présumé.

Les membres de la section de recherches de Toulouse (Haute-Garonne) viennent de relancer l'appel à témoin publié une première fois le 8 juillet dernier, dans l'espoir d'obtenir de nouveaux éléments sur la disparition de ce trentenaire soupçonné d'avoir tué sa femme, Aurélie Pardon et son possible amant Gabriel Fourmigué. La jeune femme de 32 ans avait été retrouvée agonisante dans la rue devant le domicile de son collègue de 55 ans, et ancien champion de bobsleigh, retrouvé mort dans sa salle de bain.

Mince, crâne rasé, lunettes

Sur le document apparaissent deux photos du suspect : mince, crâne rasé avec des lunettes. Selon les témoins présents à Pouyastruc le 8 juillet, l'homme âgé de 35 ans portait un jean bleu et un blouson en cuir marron.

Ouvrier dans une usine des Pyrénées-Atlantiques qui fabrique des moteurs d'hélicoptères, le père de famille avait pris la fuite, direction l'Espagne. Le 5 juillet, sa moto avait été retrouvée à Jaca de l'autre côté des Pyrénées.

Des recherches ont été menées dans le secteur mais également dans les Hautes-Pyrénées  et dans les départements voisins. 

Plus aucun signe de vie

Réserviste dans la gendarmerie et ancien militaire du 35e régiment d'artillerie parachutiste de Tarbes, Cédric Tauleygne est un passionné de "tir sportif" et de vélo comme le démontre cette publication datant de 5 ans prise lors d'une compétition. 

Un négociateur avait pu échanger un sms avec le fuyard le 5 juillet. Depuis son téléphone portable ne borne plus et Cédric Tauleygne reste introuvable.