INSOLITE. "C'est complètement exceptionnel, il n'y a jamais eu de ponte ici", une tortue caouanne fait son nid à Marseillan-Plage

Une tortue caouanne a pondu sur la plage de Marseillan, dans l'Hérault, dans la soirée du 9 juillet 2023. Un événement exceptionnel pour cet animal classé comme vulnérable et qui pourrait être notamment dû au changement climatique.

Interdiction formelle d'y toucher. Sur arrêté municipal, une barrière a été installée et de petits panneaux d’information et de sensibilisation ont été plantés autour de la zone où une tortue caouanne a établi son nid, à Marseillan, dans l'Hérault.

La tortue caouanne, qui mesure un peu moins d'un mètre et se reconnaît par ses écailles hexagonales, est l'espèce la plus fréquemment observée sur les plages d'Occitanie, même si elle n'en reste pas moins menacée par la pollution, la pêche et le changement climatique.

C'est vers 22h30, dimanche soir dernier, que l'une d'elles a rampé sur une trentaine de mètres hors de l'eau pour venir pondre, avant de regagner la mer environ deux heures plus tard. Elle est la deuxième à pondre dans le sud de la France cette année, après celle des Alpes-Maritimes, le 4 juillet dernier.

Ce sont des promeneurs et des jeunes qui ont alerté les sapeurs-pompiers de l'Hérault et la Police municipale de Marseillan.

Si cet événement suscite un tel engouement, c'est parce que c'est une première ici. "C'est complètement exceptionnel, il n'y a jamais eu de ponte de tortues caouannes ici", remarque Renaud Dupuy de la Grandrive, directeur du milieu marin d'Agde et de l'Aire Marine Protégée de la Côte Agathoise, qui a aidé les autorités à la mise en place du dispositif de sécurité.

"En région Occitanie, il n'y a eu que trois nids depuis le XXe siècle. Cela est sans doute dû à des questions de température de l'eau et de courant marin." Le Réseau Tortues Méditerranée, le CESTMed et l'Office français de la biodiversité doivent encore venir faire des relevés.

Je pensais que les tortues marines étaient une espèce exotique, c'est surprenant d'en voir une sur une plage aussi touristique.

Un jeune habitant de Marseillan, dans l'Hérault.

"Ce n'est clairement pas quelque chose de commun, donc on essaie de se montrer à la hauteur de cet événement que la nature nous offre. C'est un petit honneur pour nous", s'enthousiasme Yves Michel, le maire de Marseillan. Outre les secouristes qui surveillent la plage en journée, l'édile, sans étiquette, indique que la police municipale effectue des rondes régulières la nuit pour veiller sur les œufs.

Si les riverains se montrent très curieux aux abords de la zone d'interdiction, ils sont très respectueux du site. L'écriteau précise que, pendant les deux mois d'incubation, les œufs ont besoin de chaleur et de calme.

Il rappelle aussi que toute destruction ou enlèvement des œufs sont des délits punissables de trois ans de prison et 150 000 euros d'amende. Mais outre les riverains, c'est notamment le passage éventuel de chiens qui inquiète. Éclosion prévue pour fin août !

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité