Béziers : prison ferme pour 2 conducteurs alcoolisés, sans permis et récidivistes

A Béziers (Hérault) ce 30 décembre 2019, deux automobilistes contrôlés roulant en état d'ivresse, sans permis et en situation de récidive ont été condamnés en comparution immédiate à un an et 6 mois de prison ferme. Voici le détail des peines prononcées.

Un éthylotest utilisé lors des contrôles par les gendarmes de Poussan (Hérault) pour dépister l'alcoolémie des automobilistes
Un éthylotest utilisé lors des contrôles par les gendarmes de Poussan (Hérault) pour dépister l'alcoolémie des automobilistes © Benoît de Tugny, France 3 Occitanie
Avant le réveillon de la Saint-Sylvestre, la justice a déjà sévi pour deux automobilistes condamnés à de la prison ferme en comparution immédiate à Béziers (Hérault) ce 30 décembre 2019. Ils avaient été contrôlés roulant en état d'ivresse et sans permis. Des faits commis en récidive.


Plus d'un gramme d'alcool à 2h40 du matin


Le premier condamné est un homme de 38 ans. Il a écopé d'une peine d'un an d’emprisonnement ferme, avec mandat de dépôt à l'audience. Ayant perdu tous ses points, il conduisait son véhicule sans permis valable et en état alcoolique.

Lors du contrôle effectué par les policiers du commissariat de Béziers le 28 décembre 2019 à 2 heures 40 du matin, il présentait en outre l’équivalent de plus d’un gramme d'alcool dans le sang, le tout en récidive légale. Il avait dans un premier temps été placé en garde à vue jusqu’à sa présentation devant le parquet de Béziers.


Révocation de sursis et obligation de soins


Le second condamné est un homme de 54 ans. Il s'est vu infliger une peine 6 mois de prison ferme également avec mandat de dépôt à l'audience, une peine de sursis prononcée antérieurement à son encontre ayant été révoquée.

S'y est ajoutée une nouvelle condamnation à 4 mois d’emprisonnement avec sursis, assortie d’une mise à l’épreuve dont une obligation de soins, pour avoir conduit son véhicule sans permis. Lui aussi avait précédemment perdu tous ses points.


Action coordonnée des polices municipale, nationale et de la gendarmerie


Il roulait en outre état alcoolique, avec l’équivalent d’environ 0,7 gramme d'alcool dans le sang, le tout en récidive légale. Il avait été contrôlé par des policiers municipaux de Vias (Hérault) à 23 heures 30 le 26 décembre 2019, puis remis aux gendarmes de la Communauté de Brigades de Marseillan (Hérault), qui l’avaient placé en en garde à vue.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société alcool sécurité routière sécurité délinquance routière police routes transports automobile faits divers