A Béziers, Jeanne et Pascale vous proposent un repas dans un restaurant pour 3 euros

Jeanne et Pascale dans leur restaurant solidaire à Béziers - 8 février 2020 / © FTV - Carine Alazet
Jeanne et Pascale dans leur restaurant solidaire à Béziers - 8 février 2020 / © FTV - Carine Alazet

Le restaurant "comme à la maison" a ouvert ses portes il y a une semaine à Béziers. Un restaurant associatif basé sur les dons et la solidarité. Il propose un menu pour quelques euros. Il doit tout à l'énergie et l'enthousiasme et la générosité de deux amies. Rencontre.
 

Par J.Mériot avec C.Alazet

Jeanne, 58 ans  et Pascale, 61 ans  se sont rencontrées il y a quelques années déjà lorsqu’elles travaillaient ensemble. Elles se sont tout de suite appréciées et sont restées amies. Aujourd’hui, alors que Jeanne vit de son allocation handicapée et Pascale du revenu de solidarité active (RSA), elles se sont lancées dans une aventure culinaire et solidaire : un restaurant où sont servis des plats à 3 euros.
 
Le restaurant des filles se situe dans le quartier Gambetta à Béziers - 8 février 2020 / © FTV - Carine Alazet
Le restaurant des filles se situe dans le quartier Gambetta à Béziers - 8 février 2020 / © FTV - Carine Alazet
 

Un lieu convivial


L'idée de ce restaurant associatif, les deux femmes, amies de longue date, l'ont eu il y a 2 mois. Elles ont loué pour 350 euros et aménagé un local dans un quartier populaire, proche du centre de Béziers. Puis elles ont acheté du matériel de cuisine d’occasion. Toutes leurs économies y sont passées. Mais à quelques années de la retraite, face à la difficulté de trouver ne serait-ce qu'un emploi à temps partiel , leur objectif n'est pas de faire fortune :
 

J'étais à la maison, je ne sortais plus, il fallait que je fasse quelque chose. Et il y a beaucoup de gens dans mon cas qui s'isolent et au moins là c'est convivial, nous dit Jeanne. 
C'est surtout convivial, on veut un endroit respectueux et convivial, ajoute Pascale.

 

Un lieu solidaire


Jeanne s’occupe de la cuisine et Pascale du service. Tous les midis, les deux femmes proposent un menu unique entrée-plat-dessert accompagné d’une toute petite addition, de 3 à 5 euros.

"On fréquente des gens qui n'ont pas beaucoup de revenus, nous-mêmes on est comme ça, comme on n'est pas encore à la retraite, on s'est dit on va donner de notre temps à ces gens-là, nous confie Pascale Ploton."

Pour faire tourner leur restaurant associatif, Jeanne et Pascale s'appuient sur la solidarité : un ami prête sa voiture, une autre vient aider bénévolement. Et des petits commerçants leur offrent des denrées alimentaires. Amine Birjmel est vendeur de fruits et légumes, régulièrement il en donne aux deux propriétaires du restaurant.
 

Les habitants du quartier ravis


Françoise Cosson est venue montrer le restaurant à son fils Yannick, qui lui habite le quartier :

C'est la première fois, surtout pour mon fils qui habite le quartier et qui n'a pas beaucoup de revenus, je trouve ça génial.


L'association "comme à la maison" a aussi besoin de dons de produits laitiers, de viande et d'un congélateur.

Le reportage de Carine Alazet et Sylvie Bonnet 
 

Sur le même sujet

Les + Lus