• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Béziers : un lycéen grièvement blessé lors de la manifestation du 6 décembre, son père lance un appel à témoin

Les lycéens de Béziers ont manifesté le 6 décembre dernier. PHOTO D'ILLUSTRATION. / © France 3 Occitanie
Les lycéens de Béziers ont manifesté le 6 décembre dernier. PHOTO D'ILLUSTRATION. / © France 3 Occitanie

Le 6 décembre, devant le lycée Jean-Moulin à Béziers, un jeune de 16 ans a été grièvement blessé et a même perdu l'usage d'un oeil. Selon ses proches, il aurait reçu un tir de flashball. Son père lance un appel à témoin pour comprendre ce qu'il s'est exactement passé.

Par Aurélia Abdelbost

Devant la cité scolaire Jean-Moulin, à Béziers, le fils de Serge Lafitte, Jean-Philippe, aurait été blessé par un tir de flashball jeudi 6 décembre. L'adolescent de 16 ans manifestait alors avec les autres lycéens contre la plateforme Parcoursup et la réforme du bac à lauréat. Opéré vendredi 14 décembre, il a perdu l'usage de son oeil gauche. Son père lance un appel à témoin : 

J'appelle toutes les personnes ayant assisté à la scène ou en possession de photos ou vidéos à bien vouloir se manifester s'ils étaient présents à 10 heures du matin, précisément. 


Plus de 300 lycéens se sont mobilisés à Béziers le 6 décembre dernier, le rassemblement a alors dérapé : des poubelles ont été brûlées et des voitures renversées. Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes et étaient armés de flashball pour riposter. Jean-Philippe aurait alors reçu un tir au visage. Contacté, le procureur n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet. L'enquête a été confiée à l'IGPN de Marseille et devra déterminer les circonstances de la blessure. "Je fais confiance au commandant et au capitaine de l'IGPN de Marseille qui mènent l'enquête en interne. La législation est claire à ce sujet. Il faut que la police soit en état de légitime défense. Je ne vois pas comment un gamin de 16 ans, situé à 30 mètres, a pu agresser le policier qui a tiré. J'attends juste que justice soit faite", détaille Serge Lafitte. Lundi 17 décembre, ce dernier est allé distribuer l'appel à témoin dans le lycée de son fils. 

Un reportage de Vickaine Csomporow, Thierry Will et Anne Vaillant : 
 

 

Sur le même sujet

Le péage de Narbonne Sud incendié pour la 2ème fois en 15 jours

Les + Lus