Vendres : deux gérants d’une paillote en garde à vue pour le non-respect des règles sanitaires contre le coronavirus

Les gérants d’une paillote, située à Vendres, sont poursuivis par le parquet de Béziers pour débit de boissons malgré une décision de fermeture. Ils devaient fermer leur établissement car ils n'avaient pas respecté les règles de lutte contre le coronavirus.
© Lionel Vadam / Maxppp
Ce jeudi 20 août au matin, deux gérants, un père et sa fille, de la paillote les Canisses située à Vendres ont été placés en garde à vue. Cette interpellation intervient après plusieurs avertissements pour leur rappeler les règles sanitaires de lutte contre la pandémie. 
 

En effet, le 13 août 2020, un premier avertissement leur avait été adressé par Monsieur le sous-préfet de BEZIERS, leur rappelant les obligations sanitaires imposées dans le cadre de la pandémie sur le fondement d'un rapport daté du 3 août 2020 relevant des irrégularités  

Raphaël Balland, procureur de la République de Béziers

 

Plusieurs avertissements avant fermeture


Tout commence le 3 août, un premier rapport est fait relevant des irrégularités concernant les mesures sanitaires contre le coronavirus. Le gérant de la paillote, de son côté conteste ces irrégularités : "plusieurs distributeurs de gels hydroalcooliques étaient installés, des masques étaient en vente au sein de la paillote, et nous passions voir les clients pour leur rappeler de porter le masque, des pancartes étaient également installées dans le restaurant pour rappeler au client de respecter le mètre de distance". 

Mais le 13 août, un avertissement est adressé à ces deux gérants par le sous-préfet de Béziers leur rappelant les obligations sanitaires. Le lendemain, le 14 août 2020, vers 2h10 du matin, une patrouille de gendarmerie constate la présence de 8 clients dans le bar après l'heure limite de fermeture et l'absence de port des masques par le personnel de l'établissement.
Le 19 août 2020, en milieu d'après-midi, les gendarmes leur notifient la décision du préfet de fermer administrativement la paillote pendant 1 mois avec effet immédiat.
Cependant, le 19 août au soir, la paillote était ouverte et accueillait une clientèle nombreuse.

Les gérants ont affirmé qu'ils pensaient que cette décision de fermeture ne devait entrer en application que le lendemain, après la fin de leur service. 
 

Bonjour à tous, C'est avec regret que je vous annonce un CLOSING improvisé qui nous est imposé ce soir par le préfet...

Publiée par Les Canisses sur Mercredi 19 août 2020
 

Deux mois de prison, 3750 euros d'amende et possible fermeture de l’établissement


Les deux gérants risquent une peine de prison de deux mois et une amende de 3750 euros. Ils encourent également les peines d'interdiction définitive ou temporaire de tenir un débit de boissons ainsi que la fermeture définitive ou temporaire de l'établissement.
Ils seront jugés le 12 octobre 2020 à 14 heures.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société police sécurité justice cuisine culture gastronomie tourisme économie