Emmanuel Macron dans l'Hérault : "prêt à faire la guerre", la petite phrase du député Patrick Vignal au président qui passe mal

L'intervention n’est pas passée inaperçue auprès des internautes. En accueillant Emmanuel Macron, Patrick Vignal a déclaré être "prêt à faire la guerre". Une déclaration choquante pour certains internautes. Le député Renaissance de l'Hérault s'est expliqué auprès de la rédaction de France 3 Occitanie.

La petite phrase, prononcée par le député Renaissance de l'Hérault Patrick Vignal, qui accueillait le président de la République ce jeudi 20 avril en déplacement à Ganges, fait du bruit. Les internautes sont nombreux à réagir sur les réseaux sociaux. "Prêt à faire la guerre", "prêt à faire du muscle", que voulait dire exactement le député ? Qui visait-il ? France 3 Occitanie a joint Patrick Vignal pour quelques nécessaires explications.

Voici dans son intégralité les propos prononcés par Patrick Vignal. Dans la vidéo, filmée à l'arrivée d'Emmanuel Macron, le député se déclare être "prêt à la guerre", "prêt à faire du muscle", avant d'insister, en se rapprochant du président : "il va falloir qu'on muscle ta ministre et tes parlementaires". Patrick Vignal conclut en conseillant les services du préfet de l'Hérault, connu pour ses méthodes musclées : "le préfet serait bien comme coach".

durée de la vidéo : 00h00mn19s
Patrick Vignal à Emmanuelle Macron : "Prêt à faire la guerre, prêt à faire du muscle. Il faut que tu muscles ta ministre" ©FTVI

"Prêt à la guerre" Patrick Vignal reconnait que le mot guerre est maladroit et qu’il est toujours en décalé avec la majorité, à savoir un électron libre. "La guerre, c’est un raccourci, pour dire, allez au combat, à la guerre aux inégalités, la guerre aux politiciens". 

"Prêt à faire du muscle", l’élu précise faire référence à des échanges et recommandations du Président de la République. C’est en sorte selon lui "une préparation physique à la démocratie". 

Le président dit depuis longtemps qu’il faut qu’on muscle la démocratie. « Je veux reprendre du muscle auprès des Français » C’est la commande qu’a passée Emmanuel Macron dans son équipe. Affaibli par la crise sociale, le chef de l’Etat veut se relancer en sortant du palais.

Patrick Vignal

Député de l'Hérault

"Va falloir qu’on muscle ta ministre et tes parlementaires". L'ancien judoka de haut niveau nie cibler un ou une ministre en particulier : "je ne cible personne, j’ai dit tes ministres. Ils sont 42 en tout".

Reste à savoir si sa version apaisera les internautes. En attendant, Patrick Vignal promet de s’expliquer sur Twitter. Invité sur différents plateaux télévisés dès ce soir, Patrick Vignal a prévu de mieux développer ses propos. Il sera prochainement l'invité de France 3 Occitanie dans le cadre de l'émission Dimanche en Politique.