• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La Grande-Motte est la cité des pyramides jusque dans son cimetière

La Grande-Motte (Hérault) - le cimetière et ses columbarium en forme de pyramide, comme la cité - novembre 2017. / © F3 LR
La Grande-Motte (Hérault) - le cimetière et ses columbarium en forme de pyramide, comme la cité - novembre 2017. / © F3 LR

La Grande-Motte dans l'Hérault est une cité balnéaire qui ne ressemble à aucune autre avec ses célèbres pyramides. Une création architecturale sortie des sables à partir de 1967. La ville est aujourd'hui labellisée patrimoine du XXIe siècle avec son église et son cimetière construit à son image.

Par Fabrice Dubault

Entrée au béton épuré, une symbolique qui marque le passage de l'ombre à la lumière, de la vie à la mort, avec les columbariums en forme de pyramide, pas de doute, nous sommes bien à La Grande-Motte.

Créé en 1978, le cimetière est à l'image de la célèbre station balnéaire de l'Hérault


C'est Philippe, le gardien du cimetière qui nous guide.
Première étape incontournable, la visite de politesse au créateur de la ville. Jean Baladur qui est enterré ici depuis 2002.

Deuxième visite, pour une dame. Élisabeth MARS JANICAUD.
Poétesse et élue du premier conseil municipal de La Grande-Motte.
Modernité des années 70 oblige, les formes géométriques sont bien présentes...

Là, la tombe d'un des promoteurs de la cité.
Des monuments aux formes élancées, ici pas de caveau monumental car la hauteur des tombes est limitée.
Le site attire des visiteurs du monde entier, tout au long de l'année. Beau, calme, planté de pins, le cimetière est agréable.

La Grande-Motte (34) : la cité des pyramides jusque dans son cimetière
La Grande-Motte dans l'Hérault est une cité balnéaire qui ne ressemble à aucune autre avec ses célèbres pyramides. Une création architecturale sortie des sables à partir de 1967. La ville est aujourd'hui labellisée patrimoine du XXIe siècle avec son église et son cimetière construit à son image. - F3 LR - Reportage : T.Will et N.Chatail

 

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus